Le Japon surprend la Côte d’Ivoire dans les arrêts de jeu

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Actus FootballCANFlash InfosFootball

Le Japon surprend la Côte d’Ivoire dans les arrêts de jeu

Les Eléphants ont perdu leur duel (0-1) face aux Samouraïs Bleus, ce mardi au Stade de Galgenwaard d’Utrecht aux Pays-Bas, en amical.

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, surprend en faisant sortir le novice Juma Saeed, posté sur le point de l’attaque, avant la fin de la première période (38e mn). “Mais, pourquoi? Il n’a même pas joué comme il le faut. Ce coaching n’est pas bon. Ce n’est pas la faute au joueur. Il n’était pas alimenté en ballons propres”, dénonce un journaliste ivoirien devant le direct à la télé à Abidjan. Il s’insurge aussi contre le positionnement de Gervihno dans le secteur médian. Ce qui semble donner des difficultés au joueur dans les premiers instants. Mais Gervinho se place lui-même sur son côté de prédilection, à gauche, pour tenter d’inquiéter la défense japonaise. Sans plus toutefois…

Une première mi-temps insipide

Cette rencontre amicale a commencé doucement. Se craignant mutuellement, les deux sélections sont fades. Les Eléphants, sans âme, produisent un jeu décousu. Des passes précipitées, un milieu de terrain mal inspiré, une attaque inexistante et surtout une défense hésitante. Les Japonais, très mobiles, essaient plus ou moins de provoquer le bastion défensif adverse. Sans atteindre leur but. Le dernier rempart des Eléphants reste tout de même chanceux aux 33e et 40e mn. C’est donc sur un score vierge que cette première mi-temps prend fin.  

Une deuxième période plus intéressante

Au retour des vestiaires, Japonais et Ivoiriens passent à la vitesse supérieure. Le match devient plus animé. Les Japonais mettent déjà le “feu” dans la défense ivoirienne (57e mn). Mais, Gbohouo a les gangs fermes. Bien inspiré, le portier des Eléphants sauvera une autre occasion de but nette à la 76e mn. Auparavant, les tentatives de Nicolas Pépé et Gervihno (avant leur sortie) étaient restées ternes. Malgré les rentrées de Christian Kouamé et Junior Lago, rien n’y fait. Les poulains de Beaumelle n’inquiètent pas leurs adversaires du jour.

Le coup de Naomichi Ueda

Mais les Japonais battent finalement les Ivoiriens au moment où personne ne s’y attendait. Alors que les deux formations étaient à égalité (0-0), le coup de grâce vient d’un certain Naomichi Ueda dans les arrêts de jeu (90+1). Suite à un coup de pied arrêté, il place une tête vicieuse dans le dos de la défense ivoirienne pour crucifier le gardien Sylvain Gbohouo. Un but de toute beauté qui sonne le glas du capitaine Serge Aurier et ses coéquipiers. Mais aussi un but qui confirme la vivacité des Samouraïs Bleus durant tout le match.

Deux sorties, un match nul (1-1) face aux Belges et une défaite (0-1) devant les Japonais, c’est le premier bilan de Patrice Beaumelle. Il a deux matchs décisifs contre les Malgaches en mi-novembre prochain, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2022.

Jean-Claude DJAKUS

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com