fbpx
French VERSION
,

Le numéro 19 est immortel !

Dimanche noir pour le football sénégalais ! Pape Bouba Diop décède à l’âge de 42 ans, en France. Mais le premier buteur de l’histoire des Lions de la Téranga en Coupe du monde va demeurer éternel. Et son numéro 19 continuera à scintiller.

Mon téléphone sonne. «Salut camarade ? Tu peux vérifier une info ?», me lance un confrère. «Laquelle ?», ai-je répondu. «Pape Bouba Diop est décédé», m’annonce-t-il. Je me suis dit que c’est un canular, un fake news, certainement. Des recoupements faits, l’info est bien réelle. Je suis donc sous le choc. Je le croyais éternel, immortel même! Ou du moins, je le comptais encore parmi nous pour de longues années. Bouba ne peut pas mourir à 42 ans! Il était jeune. J’allais même oublier que la mort ne connaît pas d’âge. Quand le décret divin tombe, nul ne peut s'y dérober. On se rend à l’évidence. Le célèbre n°19 des Lions s’est éteint, emporté par la maladie de Charcot. Quelle tristesse !

Bouba Diop a quitté ce bas monde comme il a vécu sur terre. Sans tambour, ni trompette. On commence à défiler le film des exploits.

La danse autour du n°19

Son unique Coupe du Monde, en 2002, l’a propulsé au devant de la scène. Le Sénégal était «minusculement» placé sur la carte du foot mondial. On prédisait aux Lions une raclée devant la France, championne en titre. Surprise et stupeur. 30e minute de jeu, El Hadji Diouf déborde sur la gauche, effectue un centre. Bouba Diop tacle le ballon à terre, aidé par la faute de main de Barthez.

Le Sénégal ouvre le score. Un but d'anthologie. Bouba Diop court au point de corner. Retire son maillot. Le n° 19 est étalé au sol. Ses coéquipiers dansent autour de la tunique. Les Bleus sont à terre. Les Lions debout. Le tableau d’affichage reste bloqué à cette réalisation historique. Bouba Diop entre dans la légende. Il devient le premier buteur du Sénégal dans une phase finale d’une Coupe du monde. «Mon but contre l’équipe de France reste mon meilleur souvenir. C’est dans l'histoire», disait-il.

Il ne savait pas si bien dire. Bouba Diop est depuis ce 31 mai 2002, devenu une icône. Premier buteur du Sénégal en Coupe du monde, il ajoutera un doublé contre l’Uruguay pour devenir le meilleur buteur (3 buts) de l’histoire des Lions de la Téranga dans cette compétition.

Discret dans la vie, explosif sur un terrain

Il n’est pas du genre à s’afficher à public. Bouba Diop était la discrétion absolue. Mais sur le terrain, c’est un monstre. Energique, tacleur hors pair, fin récupérateur, techniquement à l’aise malgré sa taille (1m93), Bouba symbolisait la puissance. Son gros abattage et son travail de pressing constant avaient fait de lui, l’un des meilleurs milieux défensifs de l’époque sur le continent.

Bouba Diop a permis au Sénégal de bien figurer sur la carte du football mondial. Désormais, dans les coins les plus reculés du globe, l’emblème vert-jaune-rouge est reconnu.

L’annonce du décès de Bouba Diop plonge le Sénégal dans un immense chagrin. Un peuple groggy, KO debout. Mais le nom de Pape Bouba Diop restera dans la postérité.

Dors en paix, vaillant Lion !

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram