fbpx

Le TAS bouleverse les plans des Kaizer Chiefs

Les Kaizer Chiefs y auront cru jusqu’au bout. Mais la confirmation, la semaine dernière, de l’interdiction de recrutement par le Tribunal arbitral du sport douche les espoirs des Glamour Boys.

Le géant de Soweto se serait sans doute bien passé de cette nouvelle. Déjà en difficulté en ce début de saison, les Kaizer Chiefs devront encore patienter pour pouvoir renforcer leur équipe. Le club espérait un assouplissement de la sanction de la FIFA qui l’interdit de recruter. Mais la réponse du TAS a chamboulé tous les plans du coach Gavin Hunt et son staff. Un véritablement coup de massue.

Les Amakhosi sont, en effet, obligés de libérer les agents libres sur qui ils comptaient pour contourner la sanction de la FIFA confirmée le 27 octobre par le Tribunal arbitral du Sport (TAS). Il s’agit du défenseur Bafana Sifiso Hlanti et de ses anciens coéquipiers de Bidvest Wits, Pathutshedzo Nange et Brandon Peterson dont leur équipe a été dissoute. Ils sont désormais libres de signer dans un autre club, au grand dam des vice-champions d’Afrique du Sud. Décision actée ce lundi.

Les Chiefs annoncent avoir libéré les trois joueurs qui s'entraînaient déjà avec l’équipe dans l'espoir d’une levée de la sanction. Malheureusement pour eux, le TAS conforte la FIFA dans sa décision d’interdire au club tout recrutement pendant deux fenêtres de mercato. Gavin Hunt peut l’avoir mauvaise. «Nous ne pouvons rien changer, nous devons continuer à travailler avec ce que nous avons pour essayer de l'améliorer», regrette le technicien sud-africain.

Toutes les sanctions confirmées

Ce verdict fait suite au recrutement de l’international malgache Arohasina Andrianarimanana alias Dax. Un transfert jugé illégal par l’instance dirigeante du foot mondial. La FIFA donnait ainsi raison au club malgache de Fosa Juniors auquel appartenait l’international malgache. Elle estime, en effet, que le milieu de terrain de 29 ans avait unilatéralement rompu son contrat pour s’engager avec le club sud-africain. Une affaire que les deux parties incriminées paieront donc très cher.

Car après avoir confirmé l’interdiction de recrutement, le TAS maintient les sanctions initialement prises en février 2019. Ainsi, Dax et le Kaizer Chiefs FC doivent payer solidairement une indemnité de près de 40 000 dollars (environ 22,5 millions de FCFA). L’ex-capitaine de Fosa Juniors doit également purger une peine d’inéligibilité de quatre mois. Un vrai coup dur pour le joueur et les Chiefs.

Wahany Johnson SAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

> Plus

SNA LE LIVESCORE

Aucun live en cours
> Plus

MERCATO

> Plus
SPORTNEWSAFRICA, la
référence du sport en
Afrique
A propos
Contact
Mentions légales
Protections des données
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPéTITIONS
LES Sélections NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram