fbpx
French VERSION

LeBron James, l’éternel King !

Les années passent et LeBron James démontre chaque saison sa domination au sein de la Ligue, malgré la présence de jeunes loups comme Giannis Antetokounmpo. L’ailier grec d’origine nigériane, a été deux fois meilleur joueur de la saison régulière. Mais «King James» est inoxydable. Il est toujours présent dans les grands moments, d’où ce titre offert aux fans des Lakers, 10 ans après le dernier sacre de la franchise. Sportif confirmé, comme en attestent ses titres nationaux et internationaux, LeBron James est un modèle de réussite sociale. En un mot, il force et mérite le respect de tous.  

LOS ANGELES, CA - NOVEMBER 29:  LeBron James #23 of the Los Angeles Lakers celebrates his three pointer during a 104-96 win over the Indiana Pacers at Staples Center on November 29, 2018 in Los Angeles, California.  NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement.  (Photo by Harry How/Getty Images)
LeBron James

LeBron James est l’un des meilleurs basketteurs de tous les temps. Il le prouve sur le terrain depuis des années. Et ses nombreux titres sont significatifs. L’ancien ailier du Heat de Miami a glané deux médailles d’or aux Jeux Olympiques (2008 et 2012), une en bronze en 2004. A cela, s'ajoute une médaille de bronze au Mondial de basket en 2006. Il est aussi champion des Amériques en 2007.

Sa carrière NBA inspire le respect : 4 titres NBA avec trois franchises différentes, 4 fois MVP des finales NBA, 4 fois meilleur joueur de la saison régulière, 3 fois MVP des All-Star.

Le record de Kobe Bryant en ligne de mire

LeBron James entame sa 18e saison NBA avec toujours la même envie et la même détermination. Il ne s’arrête jamais et vise toujours l’excellence. Il veut inscrire son nom à jamais dans l’histoire de la Ligue. En 16 saisons, il a remporté quatre titres de champion NBA avec Miami (2012, 2013), Cleveland (2016) et Lakers (2020). James fait mieux que Tony Parker (18 saisons) et Shaquille O’Neal (19 saisons) qui ont eu le même nombre de titres. Il est le 3e joueur à avoir remporté le titre de NBA avec trois franchises. Avant lui, Robert Horry l’a réussi avec Houston (1994, 1995), Lakers (2000, 2001, 2002) et San Antonio (2005, 2007). John Salley y est aussi parvenu avec Detroit (1989, 1990) et Chicago (1996). James est déjà «éternel».

Mais il n’est jamais rassasié. L’objectif, cette saison, est de décrocher un 5e titre NBA. Ce qui lui permettra d’égaler d’autres figures de la Ligue: Magic Johnson, Tim Duncan ou encore Kobe Bryant. Le défi est grand mais pas impossible. Dans la mesure où, «The Chosen One» («L’Elu») n’a jamais caché ses ambitions. «Je veux être le meilleur de tous les temps. C’est aussi simple que ça», disait-il en 2012 après son premier sacre avec le Heat de Miami. Cependant, l’entame de saison n’a pas été fameuse. Les Lakers ont été battus lors de la 1ère journée par les Clippers (109-116). Une défaite qui fera sans doute redescendre le groupe de son nuage.

A la table des grands…

A 36 ans, LeBron James détient de nombreux records en carrière NBA. L’ancien joueur de Cleveland est le meilleur marqueur de l’histoire des play-offs avec 7491 pts. Il devance largement Mike Jordan (5987 pts), Kareem Abdul-Jabbar (5762 pts) et Kobe Bryant (5640 pts). Il détient le record de matchs disputés en play-offs: 260. En plus, il est le 2e meilleur passeur (1871), le 6e meilleur rebondeur (2348 rbds), le meilleur intercepteur (445). James est le seul joueur NBA ayant remporté le trophée MVP des finales avec 3 franchises différentes: Miami (2012, 2013), Cleveland (2016) et Lakers (2020).

Fort de ses (34263 pts), le «GOAT» est dans le top 50 des meilleurs marqueurs de la NBA. Ce classement est dominé par le légendaire Kareem Abdul-Jabbar (38387 pts) et Karl Malone (36 928 pts). Il pourrait bientôt les battre dans les saisons à venir, car l’homme est une «bête» de travail. Il le reconnaît lui-même. «Je suis né pour supporter une grosse charge de travail. Je suis comme ça, sur et en dehors des terrains», admet-il.

Leader technique, LeBron James se distingue par son apport dans le jeu qui ne se résume pas aux paniers inscrits, mais par la qualité de ses passes. Il est le 8e meilleur passeur de la NBA (9351), derrière Chris Paul (7e, 9658 passes). Cependant, il est loin de Magic Johnson (5e, 10141 passes) ou John Stockton (1er, 15806 passes). Au niveau des rebonds, il occupe la 48e place du top 50 avec 9410. LeBron James détient également le record de sélections dans les All-NBA Team (16), dont 13 fois dans le 5 majeur. Autre record:16 sélections au NBA All-Star Game.

Citoyen modèle

«LBJ» fête ses 36 ans ce 30 décembre. L’ailier des Lakers a fini l’année avec un énième trophée. En effet, il est le seul à avoir 3 fois le prix «Sportsperson of the Year», décerné par le magazine Sports Illustrated. Le «King» l’a reçu en 2012 et en 2016. Cette année, les organisateurs ont récompensé le «militantisme sportif». Et la star des Lakers s’est fortement distinguée, surtout dans les inégalités sociales et durant les élections présidentielles. Il a ouvertement soutenu Joe Biden pour la dernière présidentielle américaine. Sur Twitter, il avait publié une photo de Biden contrant Trump. Une image qui rappelle son «block» sur Andre Iguodala, en juin 2016.

Mais LeBron James est aussi engagé dans l’amélioration des conditions de vie des couches défavorisées. Il paye de sa poche quatre années d’universités à 1100 enfants. Une fortune, car une année de cours dans l’Université d’Akron coûte environ 8500 euros (plus de 5 millions FCFA). «King James» débourse au total à 38 millions d’euros (plus de 24 milliards FCFA) pour les études de ces 1100 enfants.

Double champion olympique 2008 et 2012, LeBron James investit également dans l’industrie cinématographique. En juin dernier, il a réuni 100 millions de dollars (53 milliards FCFA), pour produire des films et des jeux télévisés. L’homme a un impact dans sa communauté à l’image de Kobe Bryant, Michael Jordan, entre autres sportifs noirs américains. Aux Etats-Unis, les sportifs, et en particulier les basketteurs, appliquent le concept du «Giving Back».

Victor BAGAYOKO

 

 

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram