fbpx
French VERSION

Les Lions de 2002 pleurent Pape Bouba Diop

Emporté par la maladie à la fleur de l’âge, Pape Bouba Diop laisse un vide immense chez ses anciens coéquipiers en équipe nationale. Du passeur sur son but en match d’ouverture du Mondial 2002, Elhadj Diouf à son partenaire à Fulham Diomansy Kamara en passant par Khalilou Fadiga, ils ont accepté de confier leur émoi à SNA.

Extraits...

Elhadj Diouf: «Pendant sa maladie je souffrais»

«Un lion ne meurt jamais! C’est très dur. Mais ce qu’il faudrait, c’est lui dire merci pour tout ce qu’il a fait pour ce pays. Pour ce continent. C’est un frère de combat qui s’en est allé aujourd’hui. Pour moi, ce n’était pas un ami, mais un frère. J’ai eu la chance de partager de bons moments avec lui en club (ndlr, au RC Lens) et en équipe nationale. Le souvenir qui me vient à l’esprit, c’est son but face à la France en 2002. C'est moi qui lui fais la passe décisive. Pendant sa maladie, j’ai été à ses côtés. Car j’étais au courant de tout. Je souffrais aussi parce que je le voyais souffrir. Il mérite un deuil national. C’était vraiment un patriote».

Khalilou Fadiga: «Une grosse perte»

«C’est une grosse perte pour toute la génération 2002 et le Sénégal. C’est difficile de trouver les mots dans ces circonstances. On a partagé des moments extraordinaires lors des CAN et du Mondial. C’était quelque chose de vraiment chouette. C’est dommage qu’il s’en aille si tôt. C’est vraiment difficile pour moi de trouver les mots».

Alassane Ndour: «Il a toujours mouillé le maillot»

«Ce n’est pas que la génération 2002, c’est tout le Sénégal qui a perdu un digne fils, un ambassadeur. C’était un homme digne, simple, talentueux. Un homme qui a marqué toute une génération. Je ne garde de lui que de bons souvenirs. Les souvenirs d’un homme joyeux, souriant, qui sur le terrain ne posait pas de problème. Il faisait toujours le travail. Sur le terrain, il était irréprochable. C’est quelqu’un qui a toujours mouillé le maillot. Le souvenir qui me revient de lui, c'est lors de la Coupe du monde 2002. Il surprend, en effet, tout le monde en inscrivant 3 buts».

Diomansy Kamara: «C’est lui qui m’a accueilli à Fulham»

«C’est un fils du Sénégal. Ce n’est pas juste un coéquipier qu’on a perdu. C’est quelqu’un qui a marqué son sport, le football sénégalais et tout le continent africain. Son but contre la France tout le monde s’en souvient. Moi j’ai joué avec lui à Fulham, en équipe nationale. C’est une personne dont j’étais très proche. On est tous très attristés par le décès de Pape Bouba. J’ai beaucoup de souvenirs avec lui. C’est lui qui m’a accueilli à Fulham. On a joué la CAN 2006 ensemble. C’était quelqu’un de très humble, travailleur, d’assez réservé mais qui avait un grand amour pour l’Afrique, le Sénégal. Aujourd’hui on pleure tous Pape Bouba et j’espère qu’on pourra lui rendre un grand hommage ici au Sénégal».

Propos recueillis par Moustapha M. SADIO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

13:00Premier League
Kitchee
0 - 0
36 
Pegasus
12:002. Lig White Group
Afjet Afyonspor
1 - 0
74 
Inegolspor
13:15Premier League
Abahani Limited
0 - 0
19 
Baridhara
12:002. Lig White Group
Corum
2 - 0
75 
Ergene Velimese
12:002. Lig White Group
Gumushanespor
0 - 2
76 
Amedspor

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram