fbpx
French VERSION
, ,

L’Euro 2021 vu d’Afrique : Adama Traoré, le patient Espagnol

L’Espagnol aux racines maliennes Adama Traoré est l’un des quatre joueurs d’origine africaine encore en course dans cet Euro. Face à l’Italie, ce mardi 6 juillet (19h), pour la première demi-finale du tournoi, ses qualités de percussion et sa fraîcheur pourraient faire du bien à la Roja.

 

Adama Traoré.
Adama Traoré.

Adama Traoré n’a disputé qu’un des cinq matches de l’Espagne dans l’Euro 2020. L’attaquant de 25 ans est entré à la 77e minute de la large victoire (5-0) contre la Slovaquie, pour le compte de la troisième journée du groupe E. Quatre minutes plus tard, il se signale sur le flanc droit par sa vitesse. Son débordement suivi d’un centre, récupéré de l’autre côté et remis dans la boîte par Jordi Alba, faillit permettre à la Roja de porter à 6-0 le score. La fraîcheur et la puissance de l’Espagnol d’origine malienne pourraient s’avérer utiles face à l’Italie, ce mardi 6 juillet (19h) à Wembley, à Londres, pour la première demi-finale du tournoi.

Mais à entendre le sélectionneur espagnol, Luis Enrique, annoncer en conférence de presse d’avant-match, ce lundi 5 juillet, que la possession «sera la première bataille à gagner» contre la Squadra Azzura, on peut douter qu’il fasse confiance dès le coup d’envoi de la rencontre au joueur de Wolverhampton. Même si Pablo Sarabia, qui a fait triplette en attaque avec Alvaro Morata et Ferran Torres en huitième et en quart, est forfait. Gerard Moreno, titulaire lors des deux derniers matches du premier tour, semble plus proche de suppléer le joueur du PSG que Traoré.

Un zeste de vitesse et de percussion

Cependant à un moment de la demi-finale il faudra certainement de l’impact physique. L’Espagne est restée dans son registre, et elle y excelle depuis le début de l’Euro : selon l’UEFA, elle fait mieux que toutes les autres équipes du tournoi en matières de possession (67,2%) et de passes réussies (89,4%). Mais pour s’imposer face à une Italie qui est à l'aise dans le défi physique et, également, «peut faire usage du ballon» (Luis Enrique), il faudra certainement un zeste de vitesse et de percussion. Sur ces deux registres-là, Adama Traoré pourrait être d’une grande utilité.

Le Wolve est fort, rapide et manie bien le ballon (il n’a pas été formé à la Masia pour rien). Sans compter que sa fraîcheur (seulement 13 minutes dans cet Euro) ne serait pas de trop pour une équipe espagnole qui a enchaîné en cinq jours deux matches à prolongations (8es et 1/4). Autre argument en faveur de Traoré : il a parfois répondu présent lors de grands rendez-vous. Ses prestations XXL à l'occasion de la double confrontation avec Manchester City de Pep Guardiola, durant la saison de Premier League 2019-2020 ainsi que ses débuts avec la sélection, sont là pour en témoigner.

Le 6 octobre 2019 (8e journée, aller), sur le terrain des Citizen, il plante un doublé pour la victoire (0-2) de Wolverhampton dans les quinze dernières minutes du match. C’était la première défaite en championnat de City, à l’époque tenant du titre. Près de trois mois plus tard, il remet le couvert. Le 27 décembre, pour le match retour, Traoré contribue en effet nettement au nouveau succès (3-2) de son équipe contre les Mancuniens en signant un but et une passe décisive.

La presse espagnole élogieuse

Adama Traoré a débuté sous le maillot de la Roja le 7 octobre 2020 lors du match amical de l'Espagne contre le Portugal (0-0). La critique avait bien accueilli son baptême du feu. À l'époque, le Mali lui avait envoyé un carton. Mais, sans renier ses origines, il avait décliné les Aigles pour son pays de naissance où il avait déjà joué pour les sélections jeunes.

Trois jours après sa première sélection chez les A, il enchaîne en Ligue des nations, contre la Suisse. L’Espagne s’impose (1-0) à domicile sans convaincre. Mais le joueur de Wolverhampton, entré en jeu à la 57e minute, se distingue sur son côté droit par sa vitesse et sa percussion. La presse espagnole spécialisée est sous le charme.

«Adama continue d'être le joueur le plus excitant de cette équipe espagnole. Il n'a pas perdu de temps pour démontrer sa puissance et sa vitesse incroyables», s’inclinait le journal Marca. Son confrère Mundo Deportivo en écho : «Adama Traoré a au moins fourni dix minutes électrisantes. Petite consolation pour une équipe qui, bien qu'elle n'ait plus perdu de match à Madrid depuis 1987 et qu'elle ait fait un pas en avant en ajoutant trois points de plus, a reculé sur le plan du football.»

Ces performances remontent certes à une éternité. Mais, Adama Traoré n’a manifestement rien perdu de sa superbe. Avec Wolverhampton la saison écoulée, il a joué 41 matches et marqué deux fois, toutes compétitions confondues. C’est très maigre pour un attaquant. Mais si Luis Enrique l'a convoqué pour cet Euro, de surcroît dans un groupe resserré à 24 éléments au lieu des 26 autorisés par l’UEFA, ce n’est certainement pas que pour ses beaux muscles saillants.

B. N.

Précédemment dans cette rubrique : Bukayo Saka, le dernier Mohican ?

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram