fbpx
French VERSION

L’Euro 2021 vu d’Afrique : Alaba-Saka-Depay, l’influence de leurs papas nigérians et ghanéen

Focus sur Bukayo Saka (Angleterre), David Alaba (Autriche) et Memphis Depay (Pays-Bas), trois stars de l'Euro 2020 originaires d'Afrique. Les deux premiers ont du sang nigérian, le troisième du ghanéen dans les veines. Leurs sélections affrontent, ce dimanche 13 juin, respectivement, la Croatie (13h UTC), la Macédoine du Nord (16h) et l’Ukraine (19h). Leurs papas ont influencé leurs carrières de footballeurs.

 

David Alaba (milieu) en compagnie de ses parents, sa mère Gina et son père Georges.
David Alaba (milieu) en compagnie de ses parents, sa mère Gina et son père Georges.

L’Anglais Bukayo Saka, l’Autrichien David Alaba et le Néerlandais Memphis Depay ont au moins trois points communs. Ils sont des maillons importants de leurs sélections, ils ont du sang africain et leurs papas ont influencé leurs carrières respectives. Mais si pour les deux premiers la relation avec papa a été et reste toujours une belle histoire d’amour, pour le troisième, il y a un malaise.

Bukayo Saka est né le 5 septembre 2001 à Ealing, à Londres. Son père est, comme lui, né en Angleterre. Sa mère, elle, a vu le jour au Nigeria. Le couple a grandi et s’est rencontré sur le sol du pays le plus peuplé d’Afrique (219 millions d’habitants). Il s’exilera en Grande Bretagne où naquit Saka il y a 19 ans.

«Je soutiens le Nigeria jusqu’au bout»

Formé à Arsenal et pensionnaire des sélections anglaises de jeunes, Saka avait la possibilité de jouer pour les Super Eagles du Nigeria. Mais, les dirigeants nigérians ne lui ont jamais tendu la perche jusqu’à ce que le sélectionneur des Three Lions, Gareth Southgate, le convoque en octobre 2020 et lui offre sa première cape face au Pays de Galles (3-0), en amical.

Cela n’a pas empêché la pépite anglaise de garder le Nigeria dans un coin de son cœur. «Je sens que je suis vraiment, vraiment fier de mon héritage nigérian. Je regarde toujours les matchs du Nigeria où je peux et je leur souhaite tout le meilleur et je les soutiens jusqu'au bout», a déclaré le Gunner classé en 2020 neuvième du Top 50 des meilleurs jeunes du monde, par le site spécialisé Football Talent Scout.

Bukayo Saka a toujours eu des rapports privilégiés avec ses parents, surtout son père, qui a contribué à sa réussite dans le football. Il rembobine : «Mon père m'a toujours poussé, il m'a emmené à l'entraînement des jours où il fallait parfois deux heures pour s'entraîner. (…) Je serai donc toujours très reconnaissant envers mes parents pour le travail qu'ils ont fait pour moi.»

Le joueur d’Arsenal a joué avec son club 42 matches et marqué 7 buts cette saison, toutes compétitions confondues. Avec l’Angleterre, il a fait 6 apparitions et trouvé deux fois le chemin des filets. Il a la possibilité d’améliorer ses statistiques avec la sélection anglaise au cours de cet Euro. Première occasion : ce dimanche à Londres face à la Croatie, pour le compte du groupe D.

Depay, «papa où t'es ?»

Memphis Depay ne peut pas en dire autant de son papa. La star des Pays-Bas, qui affrontent l’Ukraine ce dimanche à Amsterdam (groupe C), pour leur premier match, n’a presque pas connu son père ghanéen, Dennis Depay. Et pour cause. Ce dernier aurait abandonné son fils et son épouse néerlandaise, Cora Schensema, qui divorcera. Cette absence du père a sans doute contribué à alimenter sa rage de vaincre, sa soif de succès. D’ailleurs, comme pour se venger, il a choisi de floquer sur ses maillots son prénom plutôt que son nom.

Et lorsqu’on lui parle de son pater, il déclare : «Je n'ai aucun contact avec mon père. (…) S'il me manque ? Tout ce que je sais, je l'ai appris moi-même, ou avec ma mère. Je vis ma propre vie. S'il appelait, je lui parlerais. Mais je n'ai pas besoin de lui.»

Le papa en question proteste en se défendant d’avoir largué son fils. «Je ne l'ai pas abandonné. C'est faux, j'ai toujours été là pour lui», s’est-il défendu dans le Sun.

De toute façon, il n’a jamais été question pour Depay de jouer pour les Black stars du Ghana. Le probable futur joueur du FC Barcelone a fait ses classes d’internationales dans les sélections de jeunes des Pays-Bas, signant des prestations XXL et remportant des succès éclatants comme l’Euro des moins de 17 ans en 2011. C’est donc naturellement qu’il est appelé deux ans plus tard chez les A puis convoqué pour la Coupe du monde 2014. Il compte à ce jour 62 sélections (23 buts). Et avec Lyon, Depay a joué 40 matches et marqué 21 buts cette saison, toutes compétitions confondues.

Alaba, fils star et fils de stars

David Alaba est autant star internationale que «fils de…» dans son pays. En effet, son nom de famille a été rendu célèbre en Autriche, d’abord par ses parents immigrés, Gina et George Alaba, originaires des Philippines et du Nigeria. Une ex-Miss Philippines-Austria et un ancien musicien-DJ devenu le premier soldat de couleur de l’armée autrichienne. Le couple formé par l’infirmière et son mari rencontré à l’African Club, une boîte branchée de Vienne où «George» officiait comme DJ, attirait les projecteurs des médias.

Pour Gina, rapporte Le Monde, le foot était un jeu «bizarre». Elle ne connaissait pas ce sport «avant de voir son mari faire des passes à leur fils, au pied de leur barre d’immeuble, dans un quartier populaire de Vienne». «C’est George, originaire du Nigeria, qui a rendu leur fils accro, raconte-t-on. (…) Enfant, il dormait avec un ballon et se réveillait pour aller jouer. Repéré très tôt, il deviendra, à seulement 17 ans, le plus jeune international autrichien de l’histoire, en participant au match de qualification pour le mondial 2010, entre la France et l’Autriche, en octobre 2009.»

De là à envisager un jour de jouer pour le Nigeria, le pays de papa ? Alaba a été, très tôt, très clair à ce sujet. En 2012, il disait : «Mon père est nigérian, ma mère est philippine, je deviens un gros joueur en Allemagne mais pas de chance, je suis Autrichien.»

La nouvelle recrue du Real Madrid était à l'époque, depuis trois ans, international autrichien. Il n’avait que 17 ans et ne comptait aucun match professionnel. Aujourd’hui, le joueur de 29 ans affiche 79 sélections (14 buts). En club, il a passé douze saisons et demie au Bayern Munich. Il y a remporté dix fois le championnat allemand, dont neuf fois d’affilée (depuis 2013), et deux Ligue des champions (2013 et 2020), notamment. La saison écoulée, il a joué 45 matches et marqué 2 petits buts avant de faire ses valises pour Madrid.

L’Autriche va affronter la Macédoine du Nord ce dimanche à 16 heures pour sa première sortie dans l’Euro (groupe C).

B. N.

Précédemment dans cette rubrique : Une journée à la sauce Tanzanie-Namibie et Ghana-Nigeria

Dans cette rubrique SNA vous présente, au fil du premier tour de l'Euro, la soixantaine de joueurs du tournoi qui auraient pu jouer pour 25 sélections africaines. 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram