fbpx
French VERSION

L'hommage de l’ancien DTN de la lutte sénégalaise au Nigérien Harouna Abdou

''Le Niger et la CEDEAO viennent de perdre un grand champion''. Abdou Badji ne pouvait pas trouver meilleure formule résumer la dimension du lutteur nigérien, Harouna Abdou.

Emporté par une crise cardiaque le 15 mai, celui qu'on surnommait ''le taureau de l'Ader'' laisse derrière lui des souvenirs impérissables. ''Je connaissais ce grand champion à travers le Sabre d’or qu’il a remporté à deux reprises en 2007 et en 2008 mais surtout lors des tournois de la CEDEAO à Dakar et à Niamey (...) Lors des Jeux d’Abuja (2003), il a (aussi) honorablement représentéson pays dans la catégorie des plus de 100 kgs'', se rappelle l’ancien directeur technique de la lutte sénégalaise, dans un entretien au journal Record.

Deux fois champions du Niger, Harouna Abdou ne laissait personne indifférent. Sa corpulence et son agilité l'avaient classé dans la catégorie des lutteurs les redoutables de la région ouest-africaine. ''Malgré son poids et sa masse imposante, il a surpris tous les puristes de la lutte par sa technicité et surtout sa souplesse. Je regrette qu’en bon technicien, il n’ait pas pratiqué la lutte olympique pour laquelle il disposait de très bonnes qualités'', confie Abdou Badji. Harouna Abdou avait pris sa retraite en 2014 après une riche carrière entamée en 2002. Il était âgé de 46 ans.

JCM avec Africa 247

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram