fbpx
French VERSION

Mbaye Lèye : «Montrer mes compétences»

Le nouvel entraîneur du Standard de Liège, Mbaye Lèye, a dévoilé ses objectifs sur RFI. Invité de l’émission «Radio Foot International», le Sénégalais veut être vu comme un technicien de football et non comme l'unique noir africain sur le banc d'un club belge.

Mbaye Lèye

Sa nomination comme coach titulaire des Rouches a surpris certains, mais pas lui. L’ancien attaquant des Lions du Sénégal pense mériter cette promotion. «J’ai joué dans ce club et j’y étais coach adjoint, avant de devenir aujourd’hui le titulaire sur le banc. Je suis fier d’être l’entraineur du Standard de Liège qui est un grand club en Belgique.  Mais je pense aussi l’avoir mérité. J’ai «drivé» ma carrière et j’ai fait des sacrifices pour en arriver là», lâche-t-il sur les ondes de RFI.

«Tirer le meilleur de mes joueurs»

Mbaye Lèye arrive dans un contexte particulier. Le Standard occupe la 11e place de la Jupiler Pro League avec 25 pts. Il est à 7 longueurs de la 4e place, qualificative aux play-offs. Mais il compte redresser la pente au fil des journées.  «Je peux dire que c’est un avantage pour un coach de connaître la culture du club. Je connais le club et le championnat. Standard est un club qui veut avoir le ballon et des joueurs engagés. Ce sera mon travail de rallumer cette flamme. J’essaierai en tout cas de tirer le meilleur d’eux pour se qualifier aux play-offs».

Et la remontée commence ce lundi contre Waasland-Beveren, en match comptant pour la 20e journée du championnat belge. «On espère mieux commencer et une victoire serait un déclic. Elle permettrait aux joueurs de reprendre confiance et me faciliterait les choses. Je pourrais ainsi changer la donne et asseoir mon projet de jeu. Encore une fois, l’objectif est de remonter au classement et de se qualifier pour les play-offs».

«Montrer que j’ai les compétences»

Seul africain en charge d’une équipe de première division en Europe, Mbaye Lèye mesure l’ampleur de sa mission. Cependant, il ne veut pas que cela soit une pression.  Il ne veut pas non plus être jugé par rapport à sa couleur de peau. «J’ai envie d’être vu comme un entraîneur de football. Je ne veux pas qu’on parle de moi en pensant à ma couleur de peau. C’est vrai que je suis Sénégalais et j’ai la tête bien foncée. Mais je veux faire des résultats sur le terrain et montrer que j’ai les compétences requises. Je ne suis pas venu ici comme «black» mais comme technicien de football. J’espère que je ne serai pas le dernier coach africain sur le banc d’un club en Belgique», précise le technicien de 38 ans.

Si certains se bousculent pour prendre des sélections nationales, l’ancien joueur de Zulte Waregem veut d’abord faire ses armes en club. «Je ne pense pas encore aux sélections nationales. Je veux faire mes preuves en club et cela a toujours été mon rêve. Quand j’étais joueur à Lorient, je voyais les Guy Roux et autres. Et ils m’ont inspiré. Je compte réussir en club d’abord et on verra après».

Victor BAGAYOKO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram