fbpx
French VERSION

Messi et les dures réalités du foot business

Se queda* ! Contrairement à l’épisode Neymar, il y a trois ans, cette fois, les supporters du FC Barcelone peuvent jubiler. Lionel Messi ne quittera pas le navire catalan, en tout cas pas cette saison. Le prodige argentin, qui en a fait l’annonce, ce vendredi, n’a pas le choix en réalité. 

Tout ça pour ça. Après le séisme médiatique qui a suivi l’annonce de son départ, Lionel Messi reste finalement au FC Barcelone. À contrecœur, certes. Mais l’Argentin ne bougera pas cette année. Au grand bonheur des supporters catalans. On retiendra de son interview avec Goal que ses envies d’ailleurs n’étaient pas un coup de bluff d’un enfant gâté. Leo voulait bel et bien claquer la porte du Barça. De «son» Barça. Le club qui lui a presque tout offert et sans lequel, il ne serait peut-être pas ce qu’il est aujourd’hui. Rien que ça.

On peut donc comprendre, d'une part, la frustration de certains fans qui voient dans ces désirs de départ de la Pulga une certaine trahison. D’ailleurs, certains supporters n’ont pas manqué de lui rappeler le long chemin qui l’a mené au trône qu’il occupe dans l’histoire du FC Barcelone. De la colère, symbole du désespoir de certains fans excédés par les échecs répétés d’un club déjà à l’agonie. Et dont Leo était le seul réconfort. Mais d’autre part, on pourrait voir dans ces réactions indignées une forme d’amnésie.

Car sans Messi, la légende blaugrana ne serait sans doute pas aussi brillante. Sans réduire au néant les contributions de Ronaldinho, Samuel Eto’o, Xavi ou Iniesta, l’histoire du FC Barcelone doit beaucoup au génie argentin. Quatre Champions Leagues, trois Mondiaux des Clubs, six Ballons d’Or, dix titres de Champions, six Coupes et sept Supercoupes d’Espagne, etc., aussi bien sur le plan collectif qu’individuel, Leo a bien rempli sa part du contrat avec une empreinte difficilement égalable. Ce qui justifie la frustration et la détresse des supporters qui refusent d’accepter la vie sans leur Messi.

Être un dieu vivant ne suffit pas

Le capitaine de l’Albiceleste comptait sans doute jouer sur son statut de dieu vivant pour partir sans accroc. Ce qui, sportivement, aurait été un coup très dur à encaisser pour les Barcelonais. Dès lors, il était difficile d’envisager la direction du club de laisser partir le seul élément qui permet aux Catalans de surmonter leurs douleurs en ces temps difficiles. Leo Messi devait pourtant s’y attendre, lui qui connaît par cœur les dures règles de ce sport. Il sait mieux que quiconque que si les histoires du foot s’écrivent sur un rectangle vert, en revanche, elles se content, en fric.

Et ce n’est pas lui qui incarne le visage de la renaissance du Barça qui changera ce principe sur un simple coup de tête. Ingrat, diront certains, mais c’est la loi du marché, aussi déplaisante soit-elle. Le foot est un business et en business, pas de sentimentalisme : c’est un poison dévastateur. Une dure réalité, difficile à accepter par le clan Messi, que la direction de la formation catalane vient de rappeler à tout le monde. On ne laisse pas partir gratuitement un joyau encore sous contrat, comme Messi, sans en payer le prix. Une fortune estimée à plus de 460 milliards FCFA! Un luxe que très peu de clubs peuvent se permettre.

Un fardeau très lourd

Même sans cette clause libératoire, Lionel Messi aurait été un fardeau pour les équipes désireuses de l’enrôler. Pas seulement pour l’exorbitante somme réclamée par le FC Barcelone, mais également et surtout pour les dépenses qu’implique son recrutement : le salaire, les primes, etc. Sportivement, c’est une belle affaire, mais financièrement, c’est lourd comme investissement. Cela demande une préparation. Sa décision d’aller finalement jusqu’au bout de son contrat donne du temps aux prétendants. À moins d’un nouveau retournement de situation.

*Il reste, en Espagnol.

Jean-Charles MAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram