fbpx
French VERSION
,

Metz : Pape Matar Sarr est-il surexposé ?

En conférence de presse d’avant-match contre le PSG, Frédéric Antonetti a imploré les journalistes de laisser son joyau Pape Matar Sarr tranquille. Le technicien veut certainement protéger son milieu relayeur de 18 ans des contrecoups d'une surexposition.

Pape Matar Sarr, Metz
Pape Matar Sarr

Arrivé au FC Metz l’été dernier en provenance de Génération Foot (L1 Sénégal), Pape Matar Sarr effectue une très belle première saison en Europe. Et pourtant le gamin a, à peine, 18 ans. Naturellement donc, comme tous les joueurs qui enchaînent les belles prestations, il reçoit des éloges. Et également attise les convoitises.  D’ailleurs, dernièrement son nom est apparu plusieurs fois dans les rubriques transferts des journaux qui n’ont pas manqué de souligner également son talent.

Manchester United, Monaco, Lyon, Nice et plusieurs autres clubs auraient un œil sur la pépite sénégalaise. Et au Sénégal, le milieu relayeur grenat qui a marqué ses passages dans les sélections de jeunes est sur toutes les lèvres. Il est perçu comme un très grand espoir de la Tanière. D’ailleurs, au mois de mars passé, Pape Matar Sarr a marqué des points dans l’entrejeu des Lions lors de sa première sélection en équipe A.

«Laissez Pape Matar Sarr tranquille»

Cette présence assidue dans les médias ne réjouit cependant pas tout le monde. Ou du moins, cela préoccupe certains. Comme son coach Frédéric Antonetti. Le technicien craint certainement les contrecoups que peut avoir une surexposition. En effet, il n’est pas rare de voir un grand espoir du sport dévier de sa trajectoire à cause de la pression liée aux fortes attentes. Ou qu’il prenne tout simplement la grosse tête pensant être déjà au sommet. Or les mêmes qui ont beaucoup trop encensé n’hésitent jamais à trop casser en cas de contrecoup.

Avant la réception du PSG, ce samedi en Ligue 1 (34e j.), Coach Fredo a ainsi pris les devants pour protéger son joueur. «Laissez Pape Matar Sarr tranquille, soutient le technicien. Laissez-le grandir. Il a un gros potentiel pour faire une grande carrière». Mais selon entraîneur; il faut éviter de brûler les étapes. «Il a encore beaucoup de progrès à faire dans tous les domaines. Tout le monde reconnaîtra qu’il a un grand talent. J’essaie de lui amener mon expérience, le corriger et le faire progresser. Il a des progrès à faire, comme tout joueur de 18 ans. C’est un gamin qui a quitté ses parents. Il ne faut pas le perturber» implore l’ancien coach de Bastia.

La surexposition dérange-t-elle les dirigeants messins ?

Cependant, pas si sûr que cette exposition dérange les dirigeants lorrains. Au contraire, ils commencent certainement à se frotter les mains. La valeur marchande du Sénégalais (20 matchs, 3 buts) est, en effet, en train de grimper. En ces temps de crise économique, on verrait mal Metz refuser une belle offre pour Pape Matar Sarr. Ils n’ont pas hésité à le faire pour Ismaila Sarr, après seulement une saison à Metz en 2016-2017.

L’été dernier d’ailleurs, pour assainir leurs comptes, les Mosellans ont fourgué leur meilleur buteur Habib Diallo à leur voisin Strasbourg. Juste parce que les Alsaciens étaient les plus offrants. Et alors même que l’avant-centre ne voulait pas y aller. Mais derrière, il y avait déjà Ibrahima Niane prêt à pallier son départ. Et comme dernièrement, Génération Foot leur assure pratiquement chaque année un joueur prêt à être lancé dans le grand bain en Ligue 1. Il n'y a donc pas le feu si Sarr part.

Yacine DIENG

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram