fbpx
French VERSION

Mondial 2022 : les sélections africaines s’adaptent après le report des qualifications

Le report au mois de septembre des deux premières journées des qualifications pour la Coupe du Monde 2022, prévues en juin, a été confirmé par la CAF et la FIFA. Les sélectionneurs, qui ont pris acte de cette décision, commencent à s’organiser pour mettre à profit les prochaines dates internationales. De notre correspondant en France.

 

Les sélections africaines trouvent les moyens d'être en forme au mois de juin prochain

Si tout va bien, le second tour des qualifications pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar débutera au mois de septembre prochain. Les deux premières journées, d’abord prévues en octobre dernier, avaient été reportées à juin 2021, en raison de l’épidémie de Covid-19. Cette fois-ci, c’est une autre raison qui a poussé la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA à bouleverser une nouvelle fois le calendrier.

Un rapport publié par l’instance dirigeant du football africain précise que 22 pays ne disposent pas de stades homologués et aptes à accueillir des matches internationaux, dont le Mali, le Sénégal, le Malawi, le Burkina Faso, le Liberia et la Centrafrique, tous concernés par les éliminatoires du grand raout qatarien.

«C’est tout de même un peu gênant du point de vue des structures de plusieurs pays, et je ne pense pas que ce problème date d’aujourd’hui», constate Hubert Velud, le sélectionneur français du Soudan. Le technicien envisage malgré tout de faire jouer un ou deux matches à son équipe fin mai ou début juin. «Avant ce report des deux journées, nous avions un amical contre la Zambie à Khartoum, le 30 ou le 31 mai. Mais comme il fera  très chaud au Soudan à cette époque, nous allons aussi étudier la possibilité de jouer ailleurs, dans un endroit où les températures sont plus supportables. »

Un tournoi quadrangulaire en Turquie ?

La Turquie pourrait être une destination privilégiée pour plusieurs sélections. Un tournoi à Antalya réunissant le Niger, la Mauritanie, la Tanzanie et le Congo est notamment à l’étude. «Ce report, il faut l’accepter, le temps de faire les travaux nécessaires. Et puis, en septembre, nous pourrons peut-être accueillir du public. Mais pour moi, il est essentiel de jouer en juin», assure Jean-Michel Cavalli, le sélectionneur du Niger.

« Il y a cette possibilité en Turquie, mais il y a d’autres pistes », confirme son compatriote Corentin Martins, qui dirige la Mauritanie, également sollicitée par l’Algérie pour un match amical le 3 juin, à Blida. « Nous devons jouer le 22 juin contre le Yémen à Doha, en barrage pour la Coupe Arabe 2021 de la FIFA. Nous aurons besoin de nous préparer, sachant que ma sélection sera peut-être composée de locaux et d’expatriés, car beaucoup de joueurs reprendront les entraînements en Europe fin juin. »

Magassouba : « Une décision raisonnable »

Mohamed Magassouba, le sélectionneur du Mali, s’accommode également  de ce report. «C’est une décision raisonnable. Il y avait un plan A, c’est-à-dire les deux matches qualificatifs pour la Coupe du Monde. Et un plan B, avec un stage et au moins un match amical. Nous travaillons sur le plan B», explique le technicien malien, sans donner plus de précisions. A Djibouti, Julien Mette est pour l’instant dans l’expectative.

Le coach français des Requins de la Mer Rouge doit faire face à un calendrier serré. « Je suis en charge des moins de 20 ans, qui préparent la Coupe Arabe en Egypte en juin, et des moins de 23 ans, qui vont participer à la Coupe de la CECAFA de la catégorie, en juillet en Ethiopie. Normalement, la sélection A doit jouer en barrage de la Coupe Arabe de la FIFA le 22 ou le 23 juin, au Qatar face au Liban. Si cela se confirme, on jouera un match amical pour se préparer. »

Selon nos informations, de nombreuses sélections africaines sont à la recherche de matches amicaux pour le mois de juin. « Le téléphone sonne beaucoup depuis quelques jours. Il va falloir trouver des matches, des lieux de stage, et avec la crise sanitaire, les questions de visas, ce n’est pas simple, et il va falloir faire très vite. Comme les sélections des autres continents sont déjà occupées, on devrait assister à de nombreuses confrontations entre africains», explique un agent spécialisé dans l’organisation de matches amicaux internationaux.

Les dates laissées vacantes par le report des deux premières journées des qualifications pour la Coupe du Monde 2022 seront sans doute vite comblées…

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram