fbpx
French VERSION

Mondial Handball: Cabo Verde à court de moyens

Les Cap-verdiens manquent d'argent pour participer au championnat du monde de handball, prévu en janvier 2021, en Égypte. L'équipe nationale fait face à de sérieuses difficultés financières. Elles menacent même une préparation décente des Requins Bleus dans la principale compétition planétaire de ce sport.

Cette préoccupation n'est pas clairement exprimée, pour le moment, par les dirigeants et les athlètes de l'équipe insulaire. Mais à Praia, on craint que la Fédération Cap-verdienne de Handball (FCA) ne puisse pas rassembler les fonds nécessaires à une participation honorable.

Cabo Verde a décroché une qualification historique pour le Mondial lors de la Coupe d'Afrique des Nations en Tunisie, en janvier 2020. Pourtant invités de dernière minute, les Requins Bleus créent la surprise. Ils terminent à une 5e place inattendue, obtenant ainsi un passeport inédit pour l'événement mondial.

C'est qu'ils ont su former une équipe très forte qui déconcerte le hand africain, battant au passage certaines des meilleures équipes du continent. Le groupe cap-verdien est composé essentiellement de professionnels évoluant en Europe. Ils jouent dans le principal championnat du Portugal et dans les divisions secondaires d'Espagne, de France et d'Allemagne.

Mais six mois après cette qualif, le plan de préparation des insulaires est au point mort. Alors que la Coupe du Monde est prévue dans cinq mois au Caire, la pandémie de Covid-19 mais surtout un manque de fonds plombent tout.

Les Requins Bleus, débutants au Mondial de Hand

Changement de plans

«Nous avons préparé un plan détaillé de stages, d'entraînements et de matchs de préparation que nous avons présenté aux responsables du sport cap-verdien. Mais malheureusement il n'a pas été possible de le mettre sur pied ou de mobiliser les quelques 300 mille euros budgétisés», se plaint le président de la FCA.

Selon Nelson Martins, l'essentiel de la préparation aurait dû avoir lieu au Portugal. Ce qui aurait «réduit considérablement les coûts» du fait que la plupart des athlètes jouent en Europe (l'équipe compte un seul joueur local). Il y aurait également d'autres avantages liés aux conditions de stage et de formation «infiniment meilleures» dans ce pays.

La Préparation Possible

«Nous avons dû raccourcir notre programme de préparation pour la coupe du monde. Et si nous avions, pour le temps qui reste, les moyens nécessaires, nous ferions deux regroupements, du 2 au 8 novembre et du 2 au 12 janvier. Après quoi, nous partirions pour l'Egypte», indique le responsable fédéral.

Concernant les attentes des Cap-Verdiens pour la phase finale de la compétition, Nelson Martins exalte la qualité individuelle - technique et tactique - des joueurs de la sélection. Toutefois, il regrette «le manque d'expérience et de contacts internationaux». Mais il précise que l'objectif est de «garantir une digne participation» des Requins Bleus.

Selon le président de la FCA, la participation à la CAN tunisienne montre que Cabo Verde peut, dans un futur proche, affronter n’importe quelle équipe africaine « sur un pied d'égalité ». Pour le moment, cependant, il faut «analyser objectivement la situation et ne pas créer de grandes attentes vu le potentiel du pays ».

Objectifs modestes mais dignes

Ivo dos Santos – En action avec l’équipe de Bergischer HC, en Allemagne

Ivo dos Santos est l'un des titulaires de l'équipe de handball de Cabo Verde. Grand de 2 mètres pour 100 kilos, ce puissant athlète évolue au Bergischer HC, en Allemagne. Il fait partie des piliers de la sélection. Néanmoins, il avoue ne pas être au courant des projets de la fédération pour préparer l'équipe à la coupe du monde. Mais il se dit très confiant, en espérant que "tout ira bien".

«Nous savons qu'il y a de nombreuses difficultés et que Cabo Verde est confronté à d’innombrables problèmes à cause du Covid-19, mais nous devons être optimistes. Nous allons nous préparer de la meilleure façon et avec les moyens possibles, pas les meilleurs mais qui devront suffire », déclare l'athlète.

Un autre joueur des Requins Bleus, Flávio Fortes, évolue au Handball Club Cournon d'Auvergne, en 3e division, en France.

Flávio Fortes – avec son équipe de Handball Club de Cournon d'Auvergne, en France

«Nous avons eu, ces derniers temps, peu de contacts avec les dirigeants de la fédération et avec l'équipe technique nationale, et je peux dire nous n'avons reçu, jusqu’à ce jour, aucune information. Mais nous pensons qu'ils sont en train de faire leur travail», soutient l'athlète qui se dit «totalement disponible» pour répondre à la convocation des Requins Bleus pour le Mondial 2021. 

Les attentes, pour les deux joueurs, sont assez simples et claires. Pour Ivo, il s'agira de "prendre du plaisir et concrétiser un rêve" alors que Flávio espère «une bonne participation pour améliorer le niveau du handball cap-verdien».

Orlando RODRIGUES

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram