fbpx
French VERSION

Afrique du Sud : Akhona Makalima, l'arbitre qui veut faire bouger les lignes

Akhona Makalima, une des références de l'arbitrage féminin en Afrique
Akhona Makalima

Akhona Makalima veut faire des émules. Elle est en effet la première femme arbitre certifiée arbitre en Afrique du Sud. Elle est l'une des références de l'arbitrage féminin en Afrique. Malgré cela, le rôle des femmes dans le football sud-africain continue de faire débat.

Elle a grandi dans la communauté pauvre de Nqamakwe dans le Cap oriental. Dans sa jeunesse, elle avait certes  des qualités athlétiques et sa vitesse mais Akhona n'avait que peu ou pas accès à des programmes sportifs. Elle a tout de même pratiqué le football aux Thunderbirds, puis à Eastern Cape.

Elle a ensuite décidé de devenir arbitre. La réussite a suivi, et elle est reconnue dans le football sud-africain. L’arbitre de 33 ans fait office de modèle.

Selon elle, sa réussite doit pousser les autres femmes à oser et à se mettre en avant.  «La plupart des travaux dans des domaines à prédominance masculine obligent les femmes à travailler deux fois plus dur. Car nous commençons en arrière. Vous savez qu'on vous refuse des opportunités parce que vous êtes une femme», dit-elle.

Akhona Makalima ne s’arrête pas là. Elle pense par ailleurs qu'on met toujours les hommes avant les femmes. Pour elle, les préjugés doivent désormais cesser. «On suppose que les hommes connaissent mieux le jeu et en tant que femme, vous devez constamment faire vos preuves, peu importe à quel point vous êtes bon. Lorsque vous et un homme obtenez les mêmes résultats aux évaluations, vous devez tout faire pour prouver que vous êtes meilleur, car ils choisiront l'homme si vous ne le faites pas »

Les femmes doivent travailler dur

Akhona Makalima ne milite cependant pas pour que les femmes occupent des postes juste parce qu’elles sont des femmes. Elle ne veut surtout pas que ses congénères s’installent dans une certaine paresse. Elle veut les exhorter au travail et à faire aussi des sacrifices. «Vous devez travailler sur vous-même pour vous prouver ​​que vous en êtes capable. Vous devez arrêter de douter et de posséder vos capacités. L'industrie du sport est lourde de problèmes de genre et de nombreuses femmes se sont fait dire au fil du temps qu'elles n'étaient pas assez bonnes».

Elle n’hésite ainsi pas à donner son propre exemple pour servir de modèle. De nos jours, le combat des femmes pour des postes de responsabilité est au cœur des débats. Elle veut donc que les femmes qui veulent se mettre en avant puissent avoir des modèles sur lesquels s’appuyer. « J'ai travaillé dur pour être ici, et je ne voulais pas arriver ici en étant juste un quota ou pour remplir des numéros. Je veux l'égalité parce que je suis égale en force, en capacité et en désir. Vous devez investir en vous-même pour dire que vous êtes capable d'occuper ce genre d'espace.»

Akhona Makalima fait partie des arbitres qui dirigeront la prochaine Coupe du monde féminine de la FIFA. La compétition aura lieu en 2023 en  Australie et à la Nouvelle-Zélande.

Oumar NDONGO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram