fbpx
French VERSION

Football : Benjamin Mendy, la déchéance

MANCHESTER, ENGLAND - SEPTEMBER 27: A dejected Benjamin Mendy of Manchester City during the Premier League match between Manchester City and Leicester City at Etihad Stadium on September 27, 2020 in Manchester, United Kingdom. Sporting stadiums around the UK remain under strict restrictions due to the Coronavirus Pandemic as Government social distancing laws prohibit fans inside venues resulting in games being played behind closed doors. (Photo by James Williamson - AMA/Getty Images)
Benjamin Mendy

En début de saison, Benjamin Mendy pensait se battre pour une place dans l’équipe de Pep Guardiola. Aujourd’hui, le joueur de 27 ans se bat tout simplement pour sa liberté. Il n’aurait sans doute jamais imaginé pareil cas de figure. Le français d’origine sénégalaise est actuellement en détention provisoire. La justice l’accuse en effet d’avoir commis une agression sexuelle en janvier et quatre viols : trois sur la même jeune femme en octobre dernier, un quatrième sur une jeune fille de 17 ans en août. De graves accusations pour le joueur de Manchester City, qui est d’ailleurs suspendu par son club en attendant son procès. Celui-ci se tiendra le  24 janvier prochain

Le champion du monde 2018 se voit ainsi dans une sale posture. Il n’est plus le latéral virevoltant que les fans ont connu. Depuis cette affaire et son placement en détention provisoire le 27 août dernier, Benjamin Mendy médite sur son sort.

Il comparaissait d’ailleurs ce vendredi devant le tribunal de Chester. Il n'est pas rentré libre, donc il attendra son procès prévu le 24 janvier 2022, en prison. D’ici là, il y aura néanmoins une autre audience préliminaire le 15 novembre.

Un personnage clivant

Mendy est actuellement dans de beaux draps après une histoire de viol

Benjamin Mendy n’a donc pas obtenu de libération provisoire. La raison est qu’après sa première arrestation et le contrôle judiciaire qui a suivi, la justice britannique lui interdisait d’inviter plus de quatre personnes chez lui, sauf ses proches et son personnel. Mais durant le mois d’août, Mendy a tout simplement reçu une vingtaine de personnes à son domicile.

Ce trait de personnalité revient d’ailleurs souvent. Sur ce coup, un de ses proches se lâche. « Il est incorrigible. Il adore tellement la fête qu’il est capable de faire ce genre de conneries. »

Brice Samba connait bien le joueur, et surtout l’homme. C’est le père de Brice Samba (gardien), ancien coéquipier de Mendy au Havre et à l’OM. Il l’a accueilli chez lui après le décès de ses deux parents. « Dès qu’il a gagné un peu d’argent grâce au football, au Havre, Benjamin s’est acheté des vêtements de la marque Louis Vuitton. C’était sa façon de se démarquer, poursuit son proche. Ensuite, à Marseille, cela s’est accéléré avec l’argent, la notoriété et les mauvaises fréquentations », explique Brice Samba père.

Mais il affirme également bien connaitre l’homme, qu’il pense incapable de commettre de tels actes. «Cela me brise le cœur de penser que Benjamin se retrouve dans une affaire aussi grave, pense Brice Samba père. Cela ne colle pas du tout avec l’image que j’ai de lui. Je ne l’imagine pas du tout capable d’exercer des violences, et surtout pas sur une femme».

Son ancien coéquipier à Marseille, Kassim Abdallah, embouche la même trompette. «Il aime plaire, mais ça n’est pas un prédateur. Je n’arrive pas à croire que Benjamin ait pu faire ce dont on l’accuse. J’espère qu’il sera bientôt libre». 

Benjamin Mendy ou un latéral d’exception

Benjamin Mendy a débuté sa carrière en France. Il s’est d’abord révélé au Havre en Ligue 2. C’était en 2011. Il évolue deux ans sous les couleurs havraises puis s’envole à Marseille. Ses débuts sous les couleurs phocéennes ne sont toutefois pas fameux. Mais l’arrivée de Marcelo Bielsa comme entraineur lui fait franchir un palier. Il ne court plus, il vole dans son couloir. Mendy devient même international français. Il passe trois saisons avec l’Olympique de Marseille où il dispute 101 matches.

Mais face aux difficultés économiques, Marseille doit vendre pour renflouer ses caisses. Benjamin Mendy déménage alors, direction Monaco. Lors de sa première saison, il impressionne tout le monde. Monaco remporte le championnat de France, et dispute les demi-finales de la Ligue des champions. Dans cette compétition, il participe à éliminer Manchester City de Pep Guardiola. Ce dernier est alors ébloui par ses qualités et réclame son recrutement. Il signe durant l’été 2017 et devient par ailleurs le défenseur le plus cher de l’histoire. Il coûtait en effet 58 millions d'euros.

Benjamin Mendy peine toutefois à montrer son talent en raison des blessures. Il subit une rupture des ligaments croisés du genou qui l’éloigne des terrains pour six mois. Il revient ensuite, puis enchaine les pépins physiques. Depuis sa signature à Manchester City, il a manqué 111 matches à cause des blessures.

Mais aujourd’hui, sa carrière de footballeur doit sans doute être au second plan actuellement, car il se bat pour sa liberté, pour sa vie tout simplement.

Oumar NDONGO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram