fbpx
French VERSION

Bertrand Traoré, la revanche de l’Étalon !

Bertand Traoré
Bertand Traoré

Beaucoup voyaient sa signature à Aston Villa comme un manque d’ambition. Surtout quand on quitte un club comme Lyon, qui joue chaque année le titre en France. Et rejoindre Aston Villa, habitué à la lutte contre la relégation, le pari était osé, à la limite fou.

Mais Bertrand Traoré voulait assouvir un rêve : rejouer en Premier League anglaise après son échec à Chelsea en 2016/2017. Montrer à tout le monde qu’il a le niveau. Surtout qu’avec les Blues, c’était juste 16 matchs (4 buts). Le Burkinabé fait déjà mieux sous les couleurs d’Aston Villa. Un premier objectif atteint. Pas mal ! Aujourd’hui, l’Étalon ne regrette pas son choix. En effet, il est en pleine lumière et porte les Villans. Il sait tout faire sur son côté gauche, ou presque.

«Maintenant, nous voyons le meilleur de lui »

«Bert (Bertrand) apporte une très bonne contribution à l’équipe. Nous l'avons, justement, amené pour la qualité qu'il a. Il faut toujours un certain temps d’adaptation lorsque vous venez de l'étranger. Mais, il le fait très rapidement et obtient les récompenses pour le travail qu'il fait. J'ai toujours su qu'il avait de la qualité. Mais, c'est son rythme de travail sans ballon qui m'impressionne vraiment», s’incline son entraîneur, Dean Smith.

Actuellement, les dirigeants anglais se frottent les mains d’avoir un joueur aussi précieux dans leur jeu. Donc, les 19 millions de livres (14.2 milliards FCFA) déboursés en valaient la peine.

Bertand Traoré

Retour sur investissement

Depuis septembre, Bertrand est, en effet, comme un Étalon galopant. Il marque et fait marquer. Sur ses 19 matchs disputés en Premier League, il score 4 fois et délivre 3 galettes. Mieux, l’international burkinabé affiche une moyenne de 18.95 passes par match pour un total de 360.

Bertrand, c’est également 31 tirs dont 13 cadrés. Il réussit notamment 8 interceptions et 9 dégagements. Autant de performances qui poussent Emile Heskey à lui dérouler le tapis rouge. «Traoré fait un travail fantastique depuis son arrivée. Il a changé en fait. Je vois que son rythme de travail (dans le terrain) augmente», souligne l’ancienne gloire d’Aston Villa (110 matchs, 14 buts). «Il a changé son jeu. Et maintenant, nous voyons le meilleur de lui parce qu'il a l'air d’être en super forme», poursuit l’ancien buteur des Three Lions (62 sélections, 7 buts).

À ce rythme, Aston Villa risque de perdre Bertrand Traoré à la fin de saison. Son retour en Premier League est plus qu’une réussite. Alors qu’il reste 15 journées à disputer, il a des occasions à la pelle pour améliorer ses statistiques.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram