fbpx
French VERSION

Bilan des matches amicaux : les Fennecs et les Lions brillent

Algérie, Fennecs-Record
Les 27 matchs sans défaite de l'Algérie

Dans un monde idéal, le 16 juin aurait dû coïncider avec une première analyse des deux premières journées des qualifications pour la Coupe du Monde 2022, impliquant quarante sélections. Mais la Confédération Africaine de Football (CAF), après avoir envoyé ses émissaires contrôler l’état des stades sur le continent, a préféré, à la lecture du rapport, décaler ces échéances au mois de septembre, afin de laisser le temps aux pays concernés de faire les travaux nécessaires à l’homologation des enceintes.

La plupart des sélections africaines ont sauté sur l’occasion pour combler le vide laissé par ce report. Pas toutes, cependant. Plusieurs d’entre elles, pourtant toujours en lice pour tenter de décrocher un des cinq billets réservés à l’Afrique pour le grand rendez-vous planétaire de fin 2022, et parfois qualifiées pour la CAN camerounaise,  ont préféré l’inaction.  Ainsi, le Gabon, les Comores, l’Egypte, l’Angola,  l’Ethiopie, le Zimbabwe, Madagascar ou le Kenya, n’ont pas profité des dates FIFA pour se préparer, pour des raisons sportives, organisationnelles ou financières.

RDC : débuts mitigés pour Cuper

Mais plutôt que de s’intéresser aux absents, mieux vaut s’attarder sur ceux qui ont mis à profit cette période internationale pour jouer. Le mois de juin a permis à plusieurs sélectionneurs fraîchement  nommés de diriger leur nouvelle équipe pour la première fois. Comme le Belge Paul Put avec le Congo (1-0 face au Niger), l’Argentin Hector Cuper (RD Congo), dont les débuts – 1-1 face au Mali, 0-1 en Tunisie – sont mitigés, alors qu’Hugo Broos n’a pu assister à la victoire de l’Afrique du Sud contre l’Ouganda (3-2), puisqu’il devait se faire vacciner en Belgique contre la Covid-19 au même moment. Quant au belgo-marocain Abdelatif Salef, sa prise de fonction en Somalie s’est soldée par une défaite à Djibouti (0-1).

Toutes les équipes concernées par ces matches amicaux n’ont pas adopté le même rythme. Certaines se sont contentées d’une seule rencontre, d’autres de trois ou de quatre, comme la Guinée, ce qui a permis à Didier Six de multiplier les rotations. L’Algérie, championne d’Afrique en 2019, a rendu une copie parfaite, en dominant la Mauritanie (4-1), le Mali (1-0) et surtout la Tunisie à Radès (2-0).

Un bilan largement positif, qui vient un peu plus suggérer – mais cela était-il vraiment nécessaire ?- qu’elle est vraiment la meilleure sélection africaine depuis plus de deux ans. Son challenger à la CAN en Egypte, le Sénégal, n’a pas déçu en battant la Zambie (3-1) et le Cap Vert (2-0) à Thiès, offrant à Sadio Mané l’occasion de dire tout le mal qu’il pense de l’état des stades dans son pays, et à Aliou Cissé d’abandonner son 3-5-2 jugé rébarbatif pour un 4-3-3 un peu plus sexy.

Le Maroc, roi du 1-0

Puisqu’il est question des candidats au titre continental en 2022, le Cameroun, qui devrait bien organiser l’évènement si l’on en croit les messages rassurants de la CAF, a affronté deux fois son voisin nigérian (1-0, 0-0), mais en Autriche. Les Lions Indomptables n’ont pas toujours proposé un football flamboyant, mais ils ont quitté l’Europe sans avoir encaissé un seul but, ce qui n’est jamais une mauvaise idée à sept mois d’un grand rendez-vous, surtout s’il est organisé à la maison. La Côte d’Ivoire a bien négocié ses rendez-vous face au Burkina Faso (2-1) et au Ghana (0-0).

Le Maroc aussi, en dominant ces deux mêmes sélections, sur son score de prédilection (1-0), même si le jeu proposé par les Lions de l’Atlas a du mal à emballer les observateurs. La Tunisie, dont on ne sait jamais s’il faut la  considérer comme un favori de second plan ou un outsider de premier rang quand s’annoncent des compétitions majeures, a su dompter des adversaires parmi les plus coriaces de l’Afrique subsaharienne (Mali et RD Congo, 1-0), mais a chuté, comme tant d’autres, face à l’invincible Algérie.

La Gambie plutôt convaincante

Le Ghana, le Nigeria et la RDC n’ont pas particulièrement brillé, ce qui n’est pas forcément un argument à prendre au premier degré, à un moment de la saison où tous les sélectionneurs ne disposent pas de leur meilleur effectif. Sinon, la Gambie, avec deux victoires face au Niger (2-0) et au Togo (1-0) et une défaite contre le Kosovo (0-1) – ou encore la Guinée, qui a accroché la Turquie chez elle (0-0) ont achevé leur séjour turc avec un petit surplus de confiance. Cela n’a l’air de rien, mais c’est un viatique toujours  appréciable à l’approche d’échéances importantes…

Alexis BILLEBAULT

Résultats de tous les matchs amicaux du mois de juin

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram