fbpx
LIVE
2

MATCHS DU JOUR 2

06H25 Burundi - Kenya
06H25 Zimbabwe - Maroc

CAN 2021-Mali : des espoirs à la déception

Mohamed Magassouba et ses hommes sont tombés avec les armes à la main. Mais étaient-ils réellement capables de faire mieux ? Où situer les responsabilités de cette sortie de route précoce de la CAN ? Et surtout, quelles leçons en tirer ? Des questions que se posent les supporters des Aigles du Mali après l'élimination en 8èmes de finale.

De notre correspondant au Mali

Le sélectionneur du Mali, Mohamed Magassouba, au milieu de ses joueurs.

Terminus dès les huitièmes de finale de cette CAN 2021 au Cameroun pour les Aigles du Mali, face à une équipe très agressive de la Guinée Equatoriale. Si les hommes de Mohamed Magassouba avaient séduit la majorité du peuple malien par leurs performances en phases de groupes, en se qualifiant en tête de leur groupe avec 7 points, devant la Gambie, Tunisie et Mauritanie, la joie des supporters aura été de courte durée. La faute au Nzalang Nacional qui a eu raison des Aigles après prolongation. Malgré de nombreuses occasions, les Maliens ne sont jamais parvenus à trouver la faille, avant de finir par s'incliner aux tirs au but.

Séance de tirs au but fatale à une supportrice du Mali

L'espoir de toute une nation s'est envolé et la maladresse des joueurs est pointée du doigt. « Je ne crois toujours pas que c'est la fin de la course pour nous comme ça, alors que tout le peuple malien espérait voir les Aigles du Mali avec la coupe ici le mois prochain. Vraiment c'est impossible ! », se désole un supporter.

La défaite du Mali a coûté la vie à une femme à Sotuba ACI, un quartier de Bamako. D'après les informations recueillies auprès de la famille du défunte, Nah Diarra était une passionnée de football et plus précisément une fervente supportrice de l'équipe nationale. « Elle faisait tout ce qu'elle avait à faire avant le début d'un match pour avoir le temps de regarder le match en direct. Elle écoutait la radio lors des tirs au but. Lorsque le dernier tireur du Mali, Falaye Sacko, a raté, elle est tombée par terre et a fait une crise cardiaque. Avant l'arrivée des secours, elle a rendu l'âme. Nous prions que son âme repose en paix », a confié un membre de la famille à Sport News Africa.

Magassouba, coupable pour certains supporters

Pour beaucoup de supporters du Mali, le sélectionneur Mohamed Magassouba a montré ses limites La fédération doit en tirer les conclusions qui s'imposent, d'après Moussa Coulibaly, journaliste dans une radio locale. « Je me pose la question : pourquoi Magassouba a fait sortir Yves Bissouma alors que c'était le meilleur sur le terrain ? Le problème se trouve exactement au niveau de coaching. Mohamed Magassouba a donné tout ce qu'il pouvait,mais il ne peut pas faire mieux que ça, malgré le fait qu'il soit l'expert de la FIFA. La Femafoot (Fédération malienne de football, Ndlr) doit réagir le plus vite possible », analyse-t-il.

D'après Djibril Traoré, journaliste sportif, l'équipe du Mali doit revoir sa copie à tous les niveaux. « Cette défaite m’a fait trop mal car nous méritions mieux dans cette CAN 2021. Et au-delà du mauvais arbitrage, nous aurions pu faire un meilleur résultat. Je ne cesse de le répéter on doit revoir notre copie et si je dis 'on', je parle surtout de ceux qui aujourd’hui ont le pouvoir de décider et cela à tous les niveaux. Personnellement je ne voyais pas notre équipe remporter le trophée comme certains l’ont fait croire, mais au moins aller en demi-finale! Si nous volons aller au Qatar, changeons vite notre fusil d’épaule » a-t-il conclu.

Les barrages du Mondial 2022 déjà dans tous les esprits

Alassane Souleymane Maïga, candidat malheureux à la présidence de la Femafoot en 2019, veut déjà se projeter vers les défis futurs en travaillant avec rigueur et discipline. « Dans la sportivité, disons bravo à nos Aigles ! Prenons un temps, du recul pour analyser cette campagne. Avec lucidité, l'analyse objective pour se projeter dans les défis futurs à court, moyen et long termes. Le court terme c'est déjà mars avec la double confrontation en barrages contre la Tunisie. Le moyen terme c'est la phase finale du Mondial en décembre prochain en cas de qualification et probablement le début des éliminatoires de la CAN 2023. Le long terme c'est la CAN 2023. Le travail doit continuer, avec rigueur, discipline et sérieux », indique t-il, avant d'avouer prier pour une qualification historique du Mali en phase finale d'une Coupe du monde.

Sekou DIARRA

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🟢 Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire compte bien faire tourner aujourd’hui face à la Guinée

🗣️: « Il n’y a qu’au cours d’un match qu’on peut voir la capacité d’un joueur à être un joueur de haut niveau. Donc, il va y avoir du changement. »

https://sportnewsafrica.com/a-la-une/cote-divoire-jean-louis-gasset-il-y-aura-du-changement-face-a-la-guinee/

#SNA

🇨🇩 Les Léopards sont sur 4 défaites de suite 🙃

https://sportnewsafrica.com/breve/rdc-sebastien-desabre-veut-arreter-lhemorragie/

#SNA

🟢 Après un 0-0 à l’aller en Éthiopie, les congolais veulent se donner toutes leurs chances aujourd’hui en remplissant le stade des Martyrs

https://sportnewsafrica.com/breve/can-u23-q-entree-gratuite-pour-rdc-ethiopie/

#SNA

🏟️ Le TP Mazembe ne va pas prêter son stade au FC Saint Eloi Lupopo qui sera forcé d’aller jusqu’à Kinshasa pour recevoir son match de coupe CAF.

🥲 Une affaire d’ennemis

https://sportnewsafrica.com/breve/coupe-caf-lupopo-recevra-sagrada-esperanca-au-stade-des-martyrs-de-kinshasa/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram