fbpx
French VERSION

CAN Mini-foot : les Lions du Sénégal toutes griffes dehors pour le titre

Cheikh Sidy Bâ, le sélectionneur des Lions de mini-foot.
Cheikh Sidy Bâ, le sélectionneur des Lions de mini-foot.

Ce sont des Lions affamés qui vont rallier Lagos, la capitale nigériane, ce mercredi 7 juillet, après les incontournables tests Covid prévus ce mardi. Dernière formalité avant de se projeter dans la quête d’un premier trophée continental lors de la deuxième édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de mini-foot, prévue du 8 au 17 juillet à Ibadan, dans l’état d’Oyo au sud-ouest du Nigeria.

«L’objectif est clair. Pour avoir été vice-champion d’Afrique, cette année on n’a qu’un objectif, le titre africain», martèle Cheikh Sidy Ba, joint au téléphone par Sport News Africa. L’ancien international sénégalais (foot à onze), aujourd’hui sélectionneur des Lions du mini-foot, ne fait pas dans la langue de bois au moment de décliner les ambitions du Sénégal.

Après avoir flirté avec un premier sacre à la CAN en Libye en 2018, battu aux tirs au but en finale par la Côte d’Ivoire, le Sénégal espère cette fois-ci ramener la coupe à la maison.

Un groupe amputé de Moustapha Name

Et pour y parvenir, le sélectionneur sénégalais mise sur la continuité. «On a nos chances et je pense qu’on a montré de très bonnes choses lors de la précédente édition, signale Cheikh Sidy Bâ. Et maintenant il faut confirmer dans cette édition. C’est quasiment le même groupe qu’on a conservé à quelques éléments près. On a un élément essentiel qu’on a perdu avec Moustapha Name, qui est aujourd’hui au Paris FC et pensionnaire de l’équipe nationale A.»

Une absence de taille, tant Name s’était montré important dans le parcours exceptionnel des Lions, finalistes à la CAN en 2018 mais aussi médaillé de bronze au Mondial, un an plus tôt à Nabeul en Tunisie. Outre le milieu de terrain du Paris FC, Cheikh Sidy Ba sera également privé du gardien de but Diallo. Ce dernier avait brillé en Libye, finissant meilleur gardien de but de la compétition.

«C’est une perte pour nous. On va essayer de les remplacer par des éléments j’espère de même qualité, sinon supérieure, espère-t-il. On va essayer de voir ce que cela va donner lors de ce tournoi. La colonne vertébrale est toujours là et il faudra faire une bonne mayonnaise avec les nouveaux pour les mettre à l’aise et qu’ils soient à la hauteur des anciens.»

Le Nigeria, pays hôte et principal rival des Lions

Le Sénégal va devoir très vite se mettre dans le rythme avec un gros morceau en entrée. Le pays hôte, un des principaux prétendants au titre, sera face aux Lions en match d’ouverture. «Le Nigeria nous attend lors du premier match avec l’ambition de remporter le titre chez elle. L’adversité sera présente et elle sera rude», prédit Cheikh Sidy Ba.

Ce premier match sera l’occasion pour les médaillés d’argent de la première CAN de mini-foot, de marquer les esprits et envoyer un message aux autres concurrents. C’est en tout cas ce qu’espère le sélectionneur des Lions. «Il faudra être lucide, conquérant, agressif dans le bon sens et avoir de grandes ambitions pour atteindre notre objectif. Ce sera très dur mais on a bon espoir», prie le technicien sénégalais.

Cheikh Sidy Bâ a tiré les enseignements des expériences passées. Il sait à quel niveau son équipe doit travailler davantage. «On avait une équipe pressée, qui voulait marquer à tous les coups, analyse le technicien sénégalais. Ils (ses joueurs) ne savaient pas gérer le temps, la possession du ballon. Je pense que c’est un domaine où l’on doit essayer de progresser.»

Le staff des Lions, composé en outre de l’ex international Mansour Ayanda et de Mohamed Gandhour, a également beaucoup insisté durant la préparation sur l’efficacité, le positionnement tactique mais surtout la gestion des émotions pour ce type de compétition.

Cheikh Sidy Bâ confie : «Il faudra qu’on sache comment tuer les matchs et surtout comment gérer la nervosité. Parce que parfois ils s’emportent vite. Sur ce genre de tournoi, au Nigeria, où nous serons très attendus, l’équipe doit progresser dans ces aspects, pour franchir un palier.»

Le match d’ouverture de la CAN aura des saveurs de revanche pour le Nigeria, éliminé de la précédente édition par le Sénégal il y a trois ans en Libye.

Les Lions sont dans le groupe A avec, le pays hôte donc, le Maroc et Djibouti. Quatre autres poules sont constituées (voir ci-dessous). Les cinq premiers des groupes représenteront l’Afrique au Mondial 2022 en Ukraine.

Moustapha M. SADIO

LES CINQ POULES DE LA CAN

Poule A

Djibouti, Nigeria, Sénégal, Maroc

Poule B

Burkina Faso, Afrique du Sud, Bénin, Tunisie

Poule C

Somalie, Côte d’Ivoire, Ghana, Égypte

Poule D

Algérie, Zambie, Gabon, Libye

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram