fbpx
French VERSION
,

Club Africain: le président Younsi jette l'éponge!

Abdessalem Younsi, président démissionnaire du Club Africain.
Abdessalem Younsi, président démissionnaire du Club Africain de Tunis.

La grève des joueurs de l'équipe de foot, jeudi, pour réclamer le paiement de leurs salaires, aura finalement eu raison d’Abdessalem Younsi. Car dans la soirée, le boss du Club Africain rend le tablier. Un an seulement après son élection à la tête du club. Et cette démission marque la fin de longs mois de crise. Un gros camouflet pour Younsi et son équipe très critiquée pour leur mauvaise gestion. Mais ce n’est sans doute pas la fin des difficultés pour la formation de la capitale tunisienne.

Le Club Africain traverse en effet une crise sans précédent qui prendra du temps à se régler. L’Al Ifriki croule actuellement sous le poids des dettes. Et le désormais ex-patron était incapable de trouver des fonds pour rembourser ses créanciers. 32 millions dinars soit 6,3 milliards FCFA, c’est la somme que doit en effet le Club Africain à ses bailleurs. Une dette colossale que la prochaine équipe tentera d’éponger pour stabiliser les finances du club. Ce que n’ont pas réussi Abdessalem Younsi et ses ouailles.

Une pression insoutenable

Cette situation alarmante symbolise l’échec du désormais ex-président du CA. Et malgré ce constat, le dirigeant a tenté de faire le forcing pour conserver son poste. Ce que n’ont pas accepté les supporters. D’ailleurs, dimanche dernier, les quatre groupes historiques des supporteurs ont manifesté ensemble au Parc A pour réclamer la démission de Younsi. Le dernier acte d’un long feuilleton. En février 2020 déjà, la voiture du dirigeant et celle de son épouse avaient été vandalisées par des supporters mécontents.

Cette tension ambiante au sein du club a d’ailleurs poussé la Fédé tunisienne de foot (FTF) à réagir. Ainsi, l’instance fédérale rencontrait mardi le président et son secrétaire général Sami Mkadmi. Une rencontre pour faire le point sur la situation du club. L’instance fédérale a ainsi pris connaissance du rapport financier 2018-2019. Les deux dirigeants ayant promis de présenter celui de 2019-2020 la semaine prochaine. Mais entre temps, la grève des joueurs est venue tout chambouler. Une pression insoutenable.

Mohamed Ali Boughdiri en pôle position

Le Club Africain connaîtra donc une nouvelle équipe dirigeante. Mais pour l’heure, aucune date n’a été retenue pour la prochaine Assemblée générale élective. Une aubaine pour l’ex-candidat à la présidence du club, Mohamed Ali Boughdiri. Ce dernier est en effet en pôle position pour remplacer le président sortant. Et il ne cache pas ses ambitions. Une volonté exprimée en début de semaine. Avec la promesse d’éponger l’intégralité des 32 millions de dinars (6,3 milliards FCFA) de dettes du club. Et les supporters ne demandent que ça.

ABLAYE DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram