fbpx
, ,

Coupe du monde 2026 : Emerse Faé vise les quarts de finale

Dans un entretien accordé à AS, Emerse Faé dévoile ses objectifs avec les Eléphants. Fraichement champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire, le technicien de 40 ans se projette déjà sur la CAN  2025 au Maroc et la Coupe du monde 2026 où il vise les quarts de finale.

Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Emerse Faé (en blanc), au milieu des Éléphants U23.
Emerse Faé, sélectionneur de la Côte d'Ivoire

Emerse Faé évoque ses prochains objectifs avec l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Champion d’Afrique à domicile, le sélectionneur des Eléphants se projette déjà sur les prochaines échéances notamment la CAN 2025 où il compte réaliser le back to back. Il espère également disputer le Mondial 2026 avec la Côte d’Ivoire. «Nous avons deux objectifs : nous qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique et aller défendre notre titre au Maroc et nous qualifier pour la prochaine Coupe du monde en atteignant au moins les quarts de finale», confie le technicien de 40 ans à As.

La dernière participation de la Côte d’Ivoire remonte en 2014 en Russie où les Eléphants s’étaient arrêtés au premier tour. En trois participations, les Eléphants n’ont d'ailleurs jamais dépassé le cap de la phase de groupes. Emerse Faé veut donc être le premier entraineur à hisser cette équipe en quart de finale d’une Coupe du monde. «Je suis bien parti, mais je dois faire mes preuves lors des deux prochaines compétitions», soutient-il.

Emerse Faé a pris les rênes de l’équipe après la déroute de la Côte d’Ivoire face à la Guinée équatoriale, en match de poules de la CAN 2023. Une défaite extrêmement amère pour Faé, alors adjoint de Gasset. «C’était très difficile, je n’arrivais pas à croire que nous avions perdu 4-0, raconte-t-il. L’ambiance dans le vestiaire était catastrophique, personne ne parlait, tout le monde avait le visage couvert et les yeux pleins de larmes».

Faé a été promu par la suite sélectionneur après la démission de Jean-Louis Gasset. Il raconte : «Le Mercredi matin, le président m’a appelé pour me demander si je me sentais capable de remplacer l’entraineur démissionnaire, et je n’ai pas hésité à relever le défi, même avec les rumeurs sur Hervé Renard, assure-t-il. J’étais concentré sur la préparation du match contre le Sénégal, je n’ai donc pas accordé d’importance à ces rumeurs».

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram