fbpx
French VERSION
,

EDITO - Demba Bâ en retraite

Demba Ba.
Demba Ba.

La retraite, une petite mort, disent certains. Sur l’épitaphe de la carrière de Demba Bâ, les mots «talent», «conviction», «engagement» auront une bonne place pour qualifier le désormais ex-international sénégalais.

Quand arrive la fin, surgissent les souvenirs. Les flash-backs crépitent pour fixer définitivement l’image, les images, d’un joueur qui aura traversé le monde du foot pendant 16 ans. Et pas comme les autres.

Le natif de Sèvres l’a une fois confessé, il avait «tout pour réussir, ç’a juste mis du temps». Du temps, du labeur et certainement des larmes. Car, le monde du foot s’est longtemps refusé à celui qui n’est pas passé par un véritable centre de formation et qui s’est présenté comme milieu défensif dans ceux de Lyon et d’Auxerre avec l’espoir de devenir professionnel. Le refus de ces prestigieux clubs auraient pu sonner le glas pour le jeune Demba qui a grandi au Havre, dans le même quartier que Mamadou Niang et Souleymane Diawara. Mais, il aura permis au futur Blues de Chelsea de savoir que sa vie sera un combat sur le terrain, toujours, et en dehors, souvent.

Plus qu'un joueur de foot

Rouen, Mouscron, Hoffenheim, West Ham, Newcastle, Chelsea ! Le parcours de Demba Bâ pour arriver au sommet pourrait servir de modèle à tous ces jeunes qui sont passés entre les gouttes des centres de formation.

A l’heure de tirer le rideau, les souvenirs enchantés se mêlent forcément aux regrets éternels. Souvenirs d’un soir de Ligue des champions où il marque à la 87e minute contre le PSG, en quart de finale retour en 2014 (2-0), mettant fin cruellement au rêve parisien. Cruel également pour les supporters de Liverpool, ce but marqué après la fameuse glissade de Steven Gerrard qui privera la légende red de ce qui aurait pu être son seul titre de champion d’Angleterre avec son club de cœur.

Ne pas oublier, non plus, ce but face au Cameroun, le 26 mars 2011. Dans un stade Léopold-Senghor à guichets fermés, alors que la pénombre s’était installée, enveloppant d’un voile noir les espoirs de battre le géant indomptable, Demba Bâ avait surgi, à la dernière minute du match, pour envoyer tout un peuple au paradis, et le Sénégal à la CAN 2012. Une réalisation qui restera son seul coup d’éclat dans une carrière en sélection escortée par des incompréhensions, des tensions, mais surtout des regrets.

«Le combat» continue

Au moment de voir Demba Bâ ranger ses crampons, il est l’heure de rappeler- «le rappel profite…»- qu’il a été plus qu’un joueur de foot. En tout cas, éloigné du bling bling, des strass et paillettes et proche de ses convictions bâties sur sa culture pulaar et sa foi musulmane. Il a toujours eu l’islam chevillé au corps au point que les supporters de Besiktas lui chantaient : «Demba Ba, emmène nous à la prière de vendredi».

Il aura ainsi porté bien des combats à travers son compte Twitter : la Palestine, les Rohingyas, les Ouïgours, les migrants ont eu droit de cité sur le mur du Sénégalo-Français. La cause des noirs, le racisme également ont trouvé un porte-étendard avec Demba Bâ. Comme lors de PSG-Istanbul Başakşehir en décembre dernier où il entraîne ses coéquipiers et ses adversaires à interrompre ce match de Ligue des champions après que le quatrième arbitre a prononcé «negru» pour parler de l'entraîneur adjoint camerounais Pierre Webo.

A 36 ans donc, le gamin maigrichon, qui rêvait de carrière grandiose en alliant sport et études à Saint-Valéry-en-Caux, peut se retourner avec fierté sur sa carrière et inspirer bien des enfants. Mais il est certain que «le combat» continue, car pour quelqu’un qui a passé sa première vie à se battre, la seconde ne peut pas être de tout repos.

Lire aussi DEMBA BÂ, 16 ANS D'EXPLOITS ET DE DECEPTIONS

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram