fbpx
French VERSION

Mondial 2022-Algérie : Kebbal et Amoura, deux bleus à suivre

Contraint de composer avec de nombreuses absences durant le regroupement du mois d’octobre, en vue de la double confrontation avec le Niger, Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie, a décidé d’appeler en renfort deux pépites offensives : Mohamed El Amine Amoura (21 ans) et Ilan Kebbal (23 ans). Zoom sur deux bleus parmi les Fennecs.
De notre correspondant en Algérie

Ilan Kebbal (premier plan) et Mohamed El Amine Amoura en regroupement avec l'Algérie.
Ilan Kebbal (premier plan) et Mohamed El Amine Amoura en regroupement avec l'Algérie.

Convoqués dans les rangs de l'Algérie pour la première fois pour la double confrontation contre le Niger, comptant pour les troisième et quatrième tours des qualifications à la Coupe du monde 2022, le milieu offensif de Stade de Reims et l’avant-centre du FC Lugano viennent remplacer Adam Ounas, l’attaquant du SSC Naples, blessé lors des derniers jours.

Ilan Kebbal impressionne en Ligue 1

Ne disposant pas d’un profil identique à celui de l’ailier napolitain, Ilan Kebbal pourra, néanmoins, apporter un souffle de fraicheur aux champions d’Afrique en titre s’il arrive à reproduire ses prestations en club.

Considéré comme l’une des grosses révélations du championnat de France qu’il découvre pour la première fois cette saison, le natif de Marseille n’a pas tardé à convaincre Djamel Belmadi.

«Ta façon de prendre la balle, d'aller de l'avant de toujours être disponible... Et j'ai vu aujourd'hui, tu n'as pas eu peur d'aller faire des 1 contre 1, ta superbe passe pour ton attaquant en première période. Continue comme ça, a confié Thierry Henry en direction de la jeune pépite, il y a quelques semaines au micro de Prime Vidéo. J'espère qu'un jour tu rentreras ici et on t'applaudira après 15 ans de carrière, et pourquoi pas ?»

Ces quelques mots de la star française décrivent parfaitement l’engouement autour d’Ilan Kebbal en France. Auteur d’un but et de trois passes décisives en neuf rencontres, il a notamment brillé par sa maitrise technique et sa facilité à éliminer les adversaires.

S’il est considéré comme un numéro 10 créatif par le staff technique du Stade de Reims, la jeune pépite algérienne peut aussi évoluer sur le flanc droit de l’attaque. Une polyvalence qui pourra être mise à profit par Djamel Belmadi face au Niger.

Conscient que son équipe devra obligatoirement passer ce nouveau cap sans encombre, le coach des Verts veut aussi assurer l’avenir de la sélection en donnant la chance à de jeunes joueurs.

Amoura va relancer la concurrence à la pointe de l’attaque

Ainsi en plus d’Ilian Kebbal, le technicien de 45 ans veut voir à l’œuvre un autre crack offensif. Le buteur du club suisse de Lugano FC, Mohamed El Amine Amoura.

Ayant fait partie du lot des talents du championnat algérien à avoir traversé la Méditerranée, lors du dernier mercato d’été, en direction de clubs européens, le buteur de 21 ans commence à prendre ses marques en Suisse.

Buteur lors de la dernière confrontation des siens contre Lausanne-Sport (2-0), l’attaquant algérien a longtemps été supervisé par le staff de l’équipe nationale lors de ses deux dernières saisons à l’ES Sétif.

Disposant, lui aussi, d’un profil polyvalent, Mohamed El Amine Amoura était proche d’une signature au FC Metz l’été dernier. Auteur d’une excellente saison à Sétif avec 16 buts et réalisé 5 passes décisives en 31 matches de championnat, il a d’abord eu sa chance au sein de l’équipe nationale des locaux.

Il y a quelques mois, le buteur du FC Lugano a inscrit un quadruplé contre l'équipe première du Liberia (victoire 5-1) lors d’un match amical sous le maillot des Fennecs.

Ayant enfin la chance de prouver sa valeur aux cotés de Riyad Mahrez et Ismael Bennacer, Mohamed El Amine Amoura essayera de concurrencer les deux poids lourds de l’attaque algérienne : Islam Slimani et Baghdad Bounedjah.

Le joueur formé à l’ES Sétif va profiter de l’absence d’Andy Delort lors de ce stage pour s’imposer comme une doublure sérieuse aux deux buteurs cités juste avant.

Préparant la prochaine Coupe d’Afrique des nations mais surtout la Coupe du monde 2022, Djamel Belmadi n’a pas envie de se retrouver sans alternatives en cas de défaillance de l’un de ses cadres. Disposant d’un effectif vieillissant, le coach algérien veut donner une chance à plusieurs jeunes pour préparer sereinement l’avenir.

Touabi Juba ARRIS

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram