fbpx
French VERSION
,

Ingérence de l'État: la FIFA menace de suspendre le Cameroun

Le Cameroun est à nouveau dans le collimateur de la FIFA et de la CAF

La nouvelle est tombée comme un couperet. En quelques mots, la FIFA brandit la menace contre toute ingérence du gouvernement camerounais dans les affaires de son association membre. La correspondance signée ce lundi par Fatma Samoura et Veron Mosengo-Omba, est claire.

L’Assemblée générale extraordinaire (AGE) de la FECAFOOT, prévue ce mardi 13 juillet à Yaoundé doit absolument se tenir. Autrement dit, le Cameroun sera suspendu par l’instance du football mondial. «Dans l'hypothèse où l'AGE ne serait pas organisée comme prévu et où les textes révisés en collaboration avec la FIFA ne pourraient donc pas être adoptés, nous serions contraints de présenter la situation de la FECAFOOT aux organes compétents de la FIFA pour considération et prise de décision», ont écrit les deux secrétaires généraux de la FIFA et de la CAF.

LA FIFA et la CAF haussent le ton

La mise en garde des deux instances fait en effet, suite à une lettre du ministre camerounais des Sports à la FECAFOOT, le 8 juillet dernier. Dans sa correspondance, Narcisse Mouelle Kombi demande à la Fédération de sursoir à la tenue de cette AGE dont l’ordre jour porte sur l’adoption des nouveaux textes.

Le ministre évoque comme arguments, le non-respect des textes en vigueur et de l’esprit des sentences rendues par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) le 15 janvier et de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du 10 juin 2021, induisant «l’illégitimité des membres convoqués à cette Assemblée générale». Une sortie qui a eu pour conséquence directe, l’annulation de la tenue de ladite AGE, par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 2.

En guise de réponse aux motifs soulevés par le ministre camerounais des Sports, la FIFA et la CAF tranchent. «Le TAS a considéré qu'il appartenait aux organes actuellement en place à la FECAFOOT de finaliser dans les meilleurs délais le processus d'adoption des statuts et des textes réglementaires nécessaires dans le respect des statuts 2012, avant de procéder à de nouvelles élections», apprend-on.

De plus, écrivent Fatma Samoura et Veron Mosengo-Omba, les démarches engagées par la FECAFOOT avec le soutien de la Fifa «sont conformes à la sentence arbitrale susmentionnée et donc pleinement nécessaires». De ce fait, «les raisons avancées par le ministre (camerounais des Sports) dans son courrier ne sauraient empêcher la tenue de l'AGE convoquée».

Grosse inquiétude à Yaoundé

La FIFA et la CAF invite donc la FECAFOOT «à poursuivre ses préparatifs organisationnels» et demande aux autorités locales « de bien vouloir la soutenir dans cette démarche, pour le bien du football camerounais». Une suspension du pays pourrait en effet entraîner le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Un risque que les pouvoirs publics ne sont pas prêts de courir. La preuve : quelques minutes après la diffusion de la correspondance de la FIFA, le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 2 est revenu sur sa décision. Mamadi Mahamat autorise finalement la tenue de l’AGE de ce mardi 13 juillet 2021.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram