fbpx
French VERSION

JO 2021 : les infos du samedi 24 juillet

le taekwondoïste tunisien Khalil Jendoubi décroche une médaille d’argent

Les performances de la journée du 24 juillet

La grosse performance de cette journée est signée par le taekwondoïste tunsien Khalil Jendoubi, qui décroche la médaille d’argent. Il a perdu la finale contre l’Italien Vito Dell Aquila dans la catégorie des moins de 58 kg. Le combattant de 19 ans a battu tour à tour le Sud-coréen Jang Jun (demi-finale), l'Éthiopien Salomon Demse (quart de finale), le Russe Mikhail Artamanov (8e de finale).

Le Tunisien Ayoub Hafnaoui en finale du 400m nage libre

Ayoub Hafnaoui (18 ans) s’est merveilleusement distinguer à Tokyo. Avec un chrono de 3 :45.68, le prodige de la natation tunisienne occupe la 8e place du classement sur les 36 participants. Il valide ainsi sa place pour la finale du 400m nage libre.

En boxe, des résultats positifs ont été enregistrés chez les -69kg avec trois qualifications africaines pour les huitièmes de finale. Le Mauricien Marven Clair a en effet battu aux points, à l'unanimité des cinq juges, le Canadien Wyatt Santford. Il affrontera en huitièmes de finale, le mardi 27 juillet, le Jordanien Zeyad Eishaih.

De son côté, le Camerounais Albert Mengue Ayissi a également remporté le combat 100% africain. Il a dominé l'athlète de l'Eswatini Thabiso Dlamini qu'il a battu par arrêt de l'arbitre. Et au bout du deuxième round. En huitièmes de finale mardi, Albert Mengue croisera l'Irlandais Aidan Walsh.

Eliud Kipchoge : « C’est dur de courir tout seul »

Le Kényan Eliud Kipchoge.

Le marathon de Tokyo 2021 aura un goût bizarre. Les coureurs devront s’affronter sans sentir la chaleur du public sur le bord de la route. Pour le Kényan Eliud Kipchoge, vainqueur de la course à Rio 2016, cette restriction complique davantage la tâche aux marathoniens.

« Les Jeux olympiques, c'est ce que tout le monde veut faire, tout le monde veut participer. C'est le rêve des sportifs du monde entier. Quand tu as des gens autour de toi, c'est facile, mais quand tu cours tout seul, c'est dur de courir », a confié le Kenyan.

Judo : l'Ivoirienne Zoulehia va croiser le fer avec la Portugaise Monteiro

Dabonné Zouleilha, la judokate ivoirienne

Dabonné Zoulehia sera la seule représente de la Côte d’Ivoire dans la discipline judo aux JO de Tokyo 2020.  Motivée et bien déterminée à marquer son empreinte dans ces olympiades, la judokate (-57kg dames) montera sur le tatami dimanche nuit. Et pour son 1er combat en 16e de finale, elle affrontera la Portugaise Telma Monteiro, sextuple championne d’Europe et quadruple vice-championne du monde.

Mais la vice-champion d’Afrique ne compte pas se laisser faire : « J’ai acquis beaucoup d’expérience. C’est vrai que chaque compétition a sa réalité. Mais, là on parle des JO.  J’ai vraiment envie de faire mieux qu’en 2016 », a-t-elle prévenu.

Un pays, une spécialité : les Sud-africains comme des poissons dans l'eau

Chad le Clos, le nageur su-africain

L’Afrique du Sud peut espérer remporter le plus de médailles en natation. Les athlètes sud-africains excellent bien dans cette discipline. Et pour ces JO de 2020, ils comptent bien brasser et continuer leurs performances olympiques qui datent de très longtemps. Déjà en 1932, lors des Olympiades de Los Angeles, le pays avait réussi à s’offrir une médaille de bronze. Une victoire acquise grâce à Jenny Makal à l’épreuve des 400 m nage libre féminin.

Jules Dia

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram