fbpx
French VERSION

JO 2021 : les porte-drapeaux et délégations africains

La délégation sud-africaine sera la plus importante des JO pour l'Afrique.
La délégation sud-africaine sera la plus importante des JO pour l'Afrique.

Les athlètes africains sont prêts pour les 32èmes Jeux olympiques. Les délégations des 54 pays du continent tenteront durant les quinze prochains jours de faire mieux que les 45 médailles glanés à Rio 2016.

De grandes stars se sont vues confier la lourde tâche de porte-drapeau de leur pays pour le défilé des nations lors de la cérémonie d’ouverture, prévue ce vendredi 23 juillet à Tokyo. Une responsabilité qui a souvent comme effet de décupler leur motivation.

Un champion olympique à la tête de l'Afrique du Sud

Centre trente-huit à Rio, les membres de la délégation d’Afrique du Sud seront au nombre de 182 athlètes. La Nation arc-en-ciel a de grandes chances de rentrer dans le Top 10 des pays au tableau des médailles. Mieux que sa 30ème place en 2016 avec 10 médailles (2 médailles en or, 6 en argent et 2 en bronze). Une importante délégation emmenée par le nageur Chad Leclos (champion olympique 2016 sur 200m nage libre) et la gardienne de la sélection féminine de hockey sur gazon, Phumelela Mbande.

En Namibie, comme en 2016, le boxeur Jonas Junius Jonas aura le privilège de porter le drapeau. Cette fois-ci aux côtés de Maike Diekmann (Aviron) pour emmener une délégation de 11 athlètes.

Peter Purcell-Gilpin (Aviron) et la nageuse Donata Katai, seront les porte-drapeaux de l’équipe olympique du Zimbabwe (5 athlètes). Alors que la nageuse Tilka Paljk et le boxeur Everisto Mulenga seront ceux de la Zambie. Madagascar (4 athlètes) désigne son récent triple médaillé de bronze africain d’haltérophilie, Eric Andriantsitohaina.

Le Maghreb fortement représenté

Le Maroc aura un groupe de 48 athlètes, emmené par la boxeuse Oumaima Bel Habib et le surfer Ramzi Boukhiam. L’Algérie quant à elle, désigne le couple Mohamed Filissi (boxe)-Amel Melih (natation) comme porte-drapeaux d’une délégation de 44 athlètes. Toujours dans le Maghreb, la Tunisie (63 athlètes), a nommé l’escrimeuse Inès Boubakri et le capitaine de l’équipe nationale masculine de volley-ball, Mehdi Ben Cheikh, comme porte-drapeaux.

Pour emmener la plus forte délégation de l’histoire olympique de l’Egypte (134 athlètes), on aura le vice-champion olympique 2012 (Escrime) Alaa Abouelkassem et la médaillée de bronze 2016 aux JO de Rio, Hedaya Malak (Taekwondo).

Fabrice Zango, porte-étendard de l’Afrique de l’Ouest

Le porte-drapeau du Burkina, le triple sauteur Hughes Fabrice Zango, est une réelle chance de titre olympique. Le Sénégal (9 athlètes) a choisi comme porte-drapeaux, Mbagnick Ndiaye (double champion d’Afrique de Judo +100 kg) et la nageuse d’origine française, Jeanne Boutbien.

La Côte d’Ivoire sera emmenée par Marie-Josée Ta Lou. La sprinteuse espère décrocher sa première médaille olympique après la 4ème place en 2016.

Le porte-drapeau du Bénin sera l’heptathlète Odile Ahouanwanou. Le Niger refait d’Issoufou Alfaga (médaillé d’argent JO de Rio) son porte-drapeau comme en 2016. Pour sa deuxième olympiade, la rameuse Claire Akossiwa Ayivon, portera le drapeau du Togo.

Odunayo Adekuoroye, numéro 2 mondiale en lutte libre féminine, portera le drapeau de l’équipe olympique du Nigeria lors de ces 32èmes olympiades. Alors que le Ghana confiera son étendard à la championne d’Afrique du triple saut, Nadia Eke.

Les femmes prennent le pouvoir en Afrique Centrale

Le drapeau du Cameroun (12 athlètes) sera porté par la lutteuse Joseph Émilienne Essombe Tiako et le boxeur Mengue Ayissi Albert. La République Centrafricaine sera emmenée par Chloé Sauvourel (Natation) et Francky Mbotto (Athlétisme 400m et 800m). Sauvourel était déjà le porte-drapeau de la Centrafrique aux Jeux de Rio en 2016, alors qu’elle n’avait que 16 ans. Le drapeau du Congo sera porté par la sprinteuse Natacha Ngoye Akamabi, double médaillée d’or aux Jeux africains en 2017 sur 100m et 200m.

En RDC, l’allemande d’origine Marie Branser (championne d’Afrique Judo -78 kg), emmènera une équipe congolaise forte de sept athlètes. La délégation d’Angola est composée de 39 athlètes (23 femmes et 16 hommes) et aura comme porte-drapeau, Natalía Bernardo. À 36 ans, la légende du handball africain tentera de guider les récentes championnes d’Afrique en titre aux portes des médailles.

Le Kenya emmène le peloton du Grand Rift africain

Meilleure nation africaine aux derniers Jeux olympiques, le Kenya s’est affûté pour conserver son leadership continental. Le drapeau du Kenya sera porté par le capitaine de l’équipe de rugby à VII Andrew Amonde et la volleyeuse Mercy Moim. Le Kenya sera représenté par 87 athlètes (49 femmes et 38 hommes).

Derrière, l’Éthiopie se présente à Tokyo avec une délégation de 41 représentants dont les 34 viennent de l’athlétisme.

L’Ouganda n’est pas mal fourni avec une équipe de 25 sportifs dont 19 de l’athlétisme. Le Rwanda aura 5 représentants, tout comme le Soudan. Le Sud Soudan sera lui représenté par 2 athlètes.

Moustapha M. SADIO

VOIR ICI LA LISTE DES DÉLÉGATIONS ET PORTE-DRAPEAU(X)

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram