fbpx
French VERSION

JO 2021- Chance de médaille : pourquoi la Congolaise Marie Branser peut y croire

Marie Branser.
Marie Branser.

Elle va porter les couleurs de la République démocratique du Congo (RDC) aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle sera d’ailleurs le porte-drapeau de la délégation congolaise lors de la cérémonie d'ouverture, prévue ce vendredi 23 juillet. Marie Branser est la meilleure chance de médaille pour la RDC.

La judokate d'origine allemande, en participant à ces jeux de Tokyo, réalise un rêve d'enfant : celui de participer aux olympiades. Raison pour laquelle, elle avait opté en 2019 pour la nationalité congolaise, d'où une première grande motivation pour elle dans ces Jeux de Tokyo.

«C'est un rêve qui se réalise pour moi, c'est dur pour moi d'obtenir une qualification aux Jeux olympiques étant allemande. En tant que congolaise, j'y suis parvenue, exulte-t-elle. Je suis donc déterminée à aller jusqu'au bout de mon rêve, remporter une médaille.»

Une forme assez rassurante

Outre la grande motivation liée au fait de participer enfin aux olympiades, Marie Branser est en bonne forme actuellement. La judokate de 29 ans reste sur deux titres de championne d'Afrique remportés à Antananarivo à Madagascar en 2020 et à Dakar au Sénégal en mai 2021.

L'athlète d'origine allemande est donc invaincue sur le continent depuis près de deux ans maintenant. Sa dernière défaite en Afrique remonte à novembre 2019 en finale de l'Open de Dakar face à la Sud-Africaine Unelle Snyman.

Sur le plan mondial, la judokate congolaise reste sur une défaite au second tour des derniers championnats du monde qui ont eu lieu il y a un mois à Budapest, en Hongrie. Elle a été battue par la Slovène Brolih Patricija.

Des possibles retrouvailles avec Malonga

Dans sa catégorie, Marie Branser connait presque toutes les meilleures du monde pour en avoir déjà affrontées quelques-unes à l'instar de la française d'origine congolaise Madeleine Malonda, championne du monde 2019 et vice-championne du monde en 2021.

Les deux athlètes se sont rencontrées en 2019 à l'Open de Paris Bercy alors que Branser venait à peine de prendre la nationalité congolaise. La Française s’est imposée en quart de finale de la compétition. Pour ces jeux de Tokyo, la native de Leipzig reste très confiante et  compte jouer à fond sa chance.

«Au judo tout est possible, un moindre geste mal posé peut vous coûter la victoire et moi malgré tout ce que se passe dans ma fédération, je vais jouer pleinement ma chance afin de ramener une médaille à mon pays», a-t-elle indiqué.

Habituée des grandes compétitions

Marie Branser a un palmarès considérable. En tant que Congolaise, outre les deux titres de championne d'Afrique remportés en 2020 et en 2021, elle a également remporté l'or à l'Open de Yaoundé et à l'Open panaméricains ouvert de Barilorche. Avant cela elle avait remporté la médaille d'argent à l'Open de Dakar en 2019.

Marie Branser est habitué des compétitions de haut niveau depuis son enfance en Allemagne, pays dont elle a défendu les couleurs jusqu'à ses 27 ans pour un total de neuf médailles remportées aux différents championnats d'Europe seniors dont deux en argent et sept en bronze.

En tant que junior en 2011 elle a remporté une médaille de bronze avec l'Allemagne aux championnats d'Europe U20 de Lyon en France.

Masiala JONATHAN

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram