fbpx
, ,

Libye et Italie : foot, gaz et politique

D’ordinaire jouée en Tunisie, la phase finale du championnat libyen de football sera délocalisée en Italie sous le sponsoring d’ENI, la fameuse compagnie italienne d’hydrocarbures. Un accord symbolique qui entre dans des accords plus importants entre les deux pays.

Par Romain Molina

Libya team players hold their national flag as they celebrate after winning the African Nations Championship football final match between Ghana and Libya, in Cape Town, on February 1, 2014.  AFP PHOTO / ALEXANDER JOE
Le football libyen va profiter des contrats signés pour l'exploitation du gaz.

Avec des liens historiques et politiques forts, l’Italie et la Libye ont toujours eu des échanges d’affaires et de sport. Début mai, la Première ministre italienne, Giorgia Meloni, s’était rendue avec à Tripoli, puis à Benghazi pour rencontrer son homologue libyen, Abdelhamid Dbeibah, puis le maréchal Haftar.

Si la question migratoire était l’aspect central de cette visite officielle, la large délégation italienne - composée de représentants de plusieurs ministères - en profita pour signer des « déclarations d’intention » afin de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. En somme, débourser des fonds dans l’enseignement, la recherche, la santé ou le sport pour persuader davantage les autorités libyennes de s’engager à durcir sa politique (et sa répression) contre les passeurs et les routes migratoires à destination de l’Italie.

Deux gisements gaziers en jeu

Un an plus tôt, le 28 janvier 2023, Meloni était déjà venue à Tripoli échanger avec le Premier ministre libyen afin d’assister à la signature d’un gigantesque contrat entre ENI, la grande société d’hydrocarbures italiennes, et NOC, la Compagnie nationale de pétrole libyenne, pour l’exploitation de deux gisements gaziers.

Ce contrat, qualifié « du premier projet développé en Libye depuis 2000 », s’accompagne d’une promesse de 8 milliards de dollars d’investissement sur les trois prochaines années. Déjà premier opérateur de gaz libyen, à hauteur de 80 %, ENI renforçait ainsi sa mainmise et ambitionnait de produire entre « 750 et 800 millions de mètres cubes de gaz par jour », dès 2026 selon son communiqué officiel.

Playoffs à Florence avec des arbitres italiens

Avec de tels enjeux, le rapprochement entre le football libyen et italien apparaît assez logique. Un accord a été scellé pour délocaliser les playoffs du championnat à Florence. Les six meilleures équipes du championnat, à qui le visa a été accordé en un temps record, arriveront le 24 juin et débuteront les phases finales le 28 et le 29 juin. Des arbitres italiens officieront également à chaque match.

La prise en charge financière des déplacements et des autres frais sera pour compte d’ENI, sponsor de cet événement à la portée très symbolique entre les deux pays.

Romain MOLINA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram