fbpx
French VERSION

Lyon : capitaine d’un soir, Karl Toko Ekambi se réjouit du résultat face à Villarreal

Karl Toko Ekambi

Pour leur quatrième match de préparation en vue de la saison prochaine, l’Olympique lyonnais affrontait les Espagnols de Villarreal (2-2). A cette occasion, l’international camerounais Karl Toko Ekambi a été désigné capitaine d’un soir. Un geste qui témoigne d’une marque de reconnaissance du club envers son attaquant.

« C’est une marque de confiance mais c'est anecdotique. On voit que le coach fait tourner le brassard pour ces matchs de préparation. Il faut que tout le monde ait cette mentalité de leader pour aller accrocher quelque chose en fin de saison », s’est réjoui le Lion Indomptable au micro de la chaine du club à la fin de la rencontre.

Durant la rencontre face à son ancien club, Karl Toko Ekambi s'est une fois encore montré à son aise. Auteur d’une passe décisive dans la partie, lui et ses coéquipiers ont dû hausser leur niveau de jeu pour arracher le nul face au dernier vainqueur de la Ligue Europa.

« Les conditions du match étaient difficiles ; il faisait très chaud. Je pense qu’on s’en est bien sortis. On a essayé d’appliquer la philosophie du coach. C’était dur face à un adversaire difficile qui a gagné l’Europa League l’année dernière. C’était une très bonne équipe donc je pense que c’est un très bon résultat », a analysé le joueur de 28 ans.

Ayant disputé toute la rencontre, Toko Ekambi a confié s'être senti un peu fatigué en fin de rencontre: « Je suis revenu il y a deux semaines. Et depuis, on travaille bien avec l’équipe. Ça fait du bien d’enchaîner, de faire 90 minutes. Toute l’équipe a fini très fatiguée mais c’est important de travailler comme ça pour la saison. ».

Entre 2018 et janvier 2020, l'attaquant des Lions Indomptables a évolué sous les couleurs du Sous-marin jaune. Cette rencontre était aussi pour lui une occasion de revoir ses anciens partenaires. « Ça s’est très bien passé pour moi en Espagne. J’étais content de revoir mes coéquipiers, ça faisait longtemps que je ne les avais pas vus. Villarreal reste un grand club, et ça s’est vu l’année dernière. »

Jules Dia

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram