fbpx
LIVE
6

MATCHS DU JOUR 6

15H30 FC Lys Sassandra - Stella Club d'Adjamé
17H45 USC Bassam - CO Korhogo
17H00 Club Athletic Youssoufia Berrechid 1-1 Jeunesse Sportive Soualem
17H00 Olympic Club de Safi 3-1 Ittihad Riadhi de Tanger
19H30 Hassania Union Sport d'Agadir 2-3 Raja Club Athletic de Casablanca
19H30 Wydad Athletic Club 2-1 Difaâ Hassani d'El Jadida
, ,

Maroc : Vahid remplace Halilhodzic…

La ‘’Lucarne de Nas’’ est une nouvelle chronique foot de Sport News Africa. Chaque jeudi, le journaliste marocain Nasredine Nasri décrypte le football mondial. Cette semaine, retour sur la dernière conférence de presse du sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic et son coaching.

Vahid Halilhodzic
Vahid Halilhodzic reste le sélectionneur du Maroc.

Pas de Villas Boas, ni de Walid Regragui, c’est bien coach Vahid Halilhodzic qui a été maintenu au poste de sélectionneur de l’équipe nationale marocaine. Le même entraîneur mais avec de nouvelles intentions enfin…c’est ce qui a été convenu avec le président de la Fédération royale marocaine de football.

Le Bosniaque est devenu plus flexible, et a ouvert la porte à quelques bannis. Décortiquons ensemble sa dernière conférence de presse quelque peu « dynamique », et sa liste pour affronter les Etats-Unis, le Liberia et l’Afrique du Sud.

Après des semaines de rumeurs, Vahid Halilhodzic s’est présenté confiant face aux journalistes, conforté par son maintien à la tête des Lions de l’Atlas. Avec un ton dur, limite agressif, il a étalé son bilan avec des statistiques pour justifier son « excellent » parcours. Le Maroc s’est certes qualifié pour la Coupe du monde, mais il aurait dû faire profil bas avec ses statistiques, quand on sait que le Maroc a reçu « à domicile » tous ses matchs des éliminatoires de la Coupe du monde, et qu’il a eu la chance de ne pas affronter une grosse nation du continent comme l’Égypte ou le Sénégal.

Son angle d’attaque n’était pas bon, il aurait dû rester sur le fait qu’il a créé un groupe, et que se qualifier pour la Coupe du monde est un moment de bonheur au niveau national, qu’aimeraient connaître des pays comme l’Algérie ou la côte d’Ivoire, sans aller dans des justifications loufoques, car comme on dit : « Qui se sent morveux, se mouche... »

Ensuite il revient sur le fait qu’il a été blessé par les critiques. Mais coach, tout d’abord, c’est vous qui êtes continuellement conflictuel, c’est vous qui n’avez pas voulu être flexible avec les bannis, et surtout c’est vous qui n’avez pas voulu justifier vos choix à l’opinion publique. Donc quand on touche 89 000 euros par mois, on peut au minimum améliorer sa communication, et essuyer quelques critiques…et désolé de vous le dire, au passage, c’est impoli de regarder sa montre lorsqu’un journaliste pose une question. C’est à la limite de l’insulte…!

Aujourd’hui, il y aura beaucoup moins de critiques, car la fédération a très bien géré le dossier Ziyech. Le joueur de Chelsea est passé de héros national, à zéro. Toute l’opinion publique le réclamait. Faouzi Lekjaa a très bien managé le sujet en demandant à Vahid Halilhodzic d’aller le rencontrer comme il l'a fait avec Noussair Mazraoui. Le Maroc lui a tendu la main, ce dernier l’a refusée. L’attaquant des Blues est le grand perdant de cette histoire , Vahid et la fédération en sortent grandis.

Lire sur le même sujet : Maroc : Mazraoui et Harit de retour en sélection

Quels joueurs nous a-t-il convoqué pour cette liste importante à quelques jours de rencontrer les Etats Unis ?

Une convocation logique du meilleur gardien de la Liga et de son acolyte El Kajoui. Vahid Halilhodzic aurait pu récompenser l’excellent parcours de Hamza Hamiani, le jeune et brillant gardien de la RS Berkane, récent vainqueur de la Coupe de la CAF, en le convoquant en lieu et place d’un Anas Zniti vieillissant. Un peu ce qu’avait fait Didier Deschamps en incorporant Mike Maignan à l’époque. Car, Hamza Hamiani est le futur gardien de but de l’équipe nationale du Maroc.

En défense, au-delà du fait qu’un Achraf Dari, auteur d’une excellente campagne africaine en Champions League avec le Wydad, mérite amplement sa place dans le groupe à la place d’un défenseur évoluant dans une médiocre championnat hongrois, c’est la convocation de Sofiane Alakouch qui me choque. Pourquoi convoquer un arrière droit dont Metz s’est débarrassé pour le prêter à Lausanne ? Attendez ce n’est pas fini, prêté à Lausanne pour jouer 11 matchs sur la saison 2021/2022 ? Avec tous les respects que je dois à nos amis suisses, mais la Botola et la Champions League Africaine sont beaucoup plus compétitives que le championnat helvète. Comment peut-on appeler un inconnu plutôt qu’un joueur comme Ayoub El Amloud, qui marche sur l’eau en ce moment avec le Wydad de Casablanca ? C’est incompréhensible !

Vahid Halilhodzic nous avait vendu Aymen Barkok comme étant un milieu relayeur de très grande qualité, décisif avec l’Eintracht Francfort. Au début on l’a cru sur parole, ensuite, on a suivi la campagne européenne des Allemands en Europa League et on a vite remarqué que le milieu de terrain a joué…0 minute. Pire encore, sur la saison 2021/2022, il a joué... 6 matchs. Je ne veux pas me faire taxer de pro wydadi, loin de là, mais les faits sont là ! Les joueurs du WAC sont en finale de la C1. Un joueur comme Yahya Jabrane, milieu technique, qui survole la Champions League africaine, où il en est le deuxième meilleur buteur a largement sa place en équipe nationale du Maroc !Peut-être qu’il a convoqué Aymen Barkok, parce qu’il portait le drapeau du Maroc lors de la remise du trophée en finale d’Europa League.

L'attaque est le seul secteur avec une certaine logique, avec notamment les grands retours d’Amine Harit et Soufiane Rahimi. Avec la clôture définitive du dossier Ziyech et le retour des autres bannis, nous aurons un nouveau visage de l’équipe du Maroc pour le match face aux USA, et surtout le 23 novembre prochain face à la Croatie en Coupe du Monde.

Quel sera le Onze de cette nouvelle équipe ?

Quand on parle de retour de bannis, ce n’est pas pour cirer le banc de touche, surtout quand on joue au Bayern Munich. En défense, elle sera inchangée, vu les lacunes d’Adam Masina à gauche, et nos deux arrières latéraux droits de très grande qualité dans le groupe, Noussair Mazraoui jouera sûrement côté gauche. Au milieu de terrain, le retour d’Adel Taarabt offrira plus de possibilités et d’options à Vahid. Enfin, Amine Harit, en attendant le retour de Soufiane Boufal devrait prendre une place de titulaire.

Voici la composition de l’équipe national new-look en 4-3-3 : Bounou – Hakimi, Aguerd, Saiss, Mazraoui – Amrabat, Taarabt, Ounahi – Harit, El Kaabi, Tissoudali.

L’équipe nationale du Maroc rentre dans une nouvelle ère. Avec la fin des polémiques et le retour des bannis, Vahid Halilhodzic et la fédération s’offrent une bouffée d’oxygène et pourront se concentrer tranquillement sur la Coupe du monde au Qatar.

Nasredine NASRI

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

Les Lionnes ont été domptées par les Bleues (4-0) https://sportnewsafrica.com/breve/cameroun-les-lionnes-indomptables-ont-ete-ecrasees-4-0-par-les-bleues/

🏟 Le Burundi, une équipe de moins qui joue ses matchs à domicile dans un autre pays…on croise les doigts 🤞🏽🇧🇮

https://sportnewsafrica.com/breve/nkurunziza-nppcs-cest-le-nom-du-nouveau-stade-inaugure-au-burundi/

Asisat Oshoala est-elle à présenter ? La meilleure footballeuse d’Afrique mérite malgré tout n’importe quelle tribune, tant son empreinte est indélébile. Voici cinq joueuses à suivre à partir de la semaine prochaine lors de la CAN féminine

https://sportnewsafrica.com/feminine-zone/can-feminine-2022-cinq-joueuses-a-suivre-au-maroc/

Des supporters en colère du club tunisien ont manifesté à Zurich devant le siège de la grande instance du football international https://sportnewsafrica.com/breve/les-zarzis-suspendue-ses-supporters-assiegent-le-siege-de-la-fifa/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram