fbpx
French VERSION
, ,

Mondial 2022-Gabon : le débriefing de Patrice Neveu

Patrice Neveu sélectionneur du Gabon
Patrice Neveu, sélectionneur des Panthères du Gabon

Quel sentiment vous anime après le match nul du Gabon face à l’Egypte ?

C’est bien sûr dommage de laisser filer cette victoire qui nous tendait les bras, avec ce but encaissé dans les derniers instants. Car mon équipe a fait un bon match, sérieux, sans doute un des plus aboutis depuis que je suis sélectionneur du Gabon (mai 2019). On a dominé une équipe qui fait partie des meilleures d’Afrique, qui pouvait compter sur Mohamed Salah, lequel, au passage, a été très bien maîtrisé, même si il n’a pas été beaucoup alimenté. On a fait une bonne première période, que nous avons mise à profit pour mettre notre jeu en place. Et lors de la seconde période, on a eu pas mal d’occasions, on marque… Nous tenions cette victoire, à 11 contre 10, et l’Egypte, qui n’avait quasiment eu aucune occasion, égalise après avoir profité d’une erreur défensive de notre part.

Déjà, en Libye, le Gabon avait craqué dans les derniers instants…

Oui. On pourrait avoir 4 points, et nous n’en avons qu’un seul… En Libye, on marque rapidement, et on a voulu produire du jeu, alors qu’il fallait préserver notre avantage. Les Libyens ont égalisé, mais un match nul aurait constitué un bon résultat. Jouer sur un terrain synthétique nous a été préjudiciable. Sur ce genre de surface, on a tendance à moins tacler, à moins aller au duel. Les Libyens ont fait preuve d’un gros engagement, et cela a fait la différence.

Vos joueurs n’ont visiblement pas retenu la leçon de Benghazi…

Il va falloir faire preuve, à l’avenir, de davantage de concentration, d’attention, d’engagement. On perd des points et c’est dommage. Mais il ne faut pas être pessimiste. Bien sûr, avec trois points en plus, notre position serait plus enviable au classement. Et enchaîner les résultats positifs, c’est toujours profitable pour la confiance, car avec les quatre matches qui restent à jouer dans ces qualifications pour la Coupe du Monde, mais également en prévision de la C AN au Cameroun, nous avons besoin de cette dynamique.

                                            « Faire le plein de points à domicile »

La performance livrée par le Gabon face aux Pharaons est-elle de nature à vous rassurer ?

Oui, car j’ai vu de très bonnes choses. Par exemple, Pierre-Emerick Aubameyang a livré un très bon match, tant défensivement qu’offensivement. Même chose pour Denis Bouanga, Mario Lemina et d’autres encore. Aujourd’hui, nous savons qu’il faudra presque faire un sans-faute pour atteindre le 3e tour. Il faudra faire le plein de points à domicile, en octobre contre l’Angola et en novembre face à la Libye, mais aussi prendre des points à l’extérieur. Tout se jouera peut-être lors du dernier match, en Egypte. Et puis, les Egyptiens abandonneront peut-être des points eux-aussi…

Les deux matches face aux Angolais en octobre pourraient être décisifs pour l’avenir du Gabon dans ces qualifications

C’est fort possible, oui. Il faudra prendre un maximum de points .Et si tout va bien, nous aurons récupéré les joueurs absents lors des matches de septembre, tels Lloyd Palun ou Aaron Appindangoyé. Et puis, comme le championnat local n’a pas encore débuté, je ne peux pas sélectionner des joueurs y évoluant. Or, pour jouer des matches en Afrique, sur des terrains difficiles, par de fortes températures, ce type de profil est très utile. Mais on ne va pas se chercher d’excuses, et il faut penser aux matches d’octobre, qui vont arriver très vite…

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram