fbpx
French VERSION

Mondial 2022- Gernot Rohr : «Lagos était un accident»

Auteur d’un énorme faux-pas à Lagos face à la Centrafrique le 7 octobre dernier (0-1), le Nigeria s’est rattrapé en battant les Fauves (2-0) trois jours plus tard à Douala (Cameroun). Gernot Rohr, le sélectionneur allemand des Super Eagles, est revenu sur ces résultats contrastés.

De notre correspondant en France

Gernot Rohr Nigeria
Gernot Rohr, coach du Nigeria

La victoire obtenue dimanche à Douala efface-t-elle, au moins partiellement, la défaite du Nigeria à Lagos face à la Centrafrique ?

L’équipe a bien su réagir. Il était important de gagner ce match, pour la suite des qualifications. J’avais décidé de changer de système, et de procéder à quelques modifications dans le onze de départ (Uzoho, Aina et Ejike ont été remplacés par Okoye, Awaziem et Ejike, ndlr). Les joueurs ont réussi une très bonne entame, en menant 2-0 à la mi-temps, ce qui n’était pas simple, face à un adversaire bien organisé et motivé. Mais je crois que nous avons maîtrisé cette rencontre de bout en bout, sur une pelouse de très bonne qualité, ce qui est toujours appréciable pour développer son jeu. Nous aurions pu marquer un ou deux buts supplémentaires, mais le plus essentiel, c’était de gagner.

Comment expliquez-vous la défaite concédée à Lagos ?

C’était un accident. Mais nous avons affronté une bonne équipe centrafricaine, il ne faut pas l’oublier. Avec les absences d’Iwobi, Ndidi et Etebo, tous blessés, j’avais dû presque totalement remodeler mon milieu de terrain. Le match ayant été programmé le jeudi, et comme la plupart des joueurs étaient arrivés à Lagos le mardi, nous n’avons eu qu’une journée et demie pour travailler. On a fait de bonnes choses lors de ce match, mais la Centrafrique, contre le cours du jeu, a marqué en toute fin de rencontre. Ce sont des choses qui arrivent, surtout avec une équipe jeune, comme c’était le cas.

                                    Le Nigeria, au complet en novembre ?

Le Nigeria compte 9 points, soit deux de plus que le Cap Vert, que vous affronterez au mois de novembre. Votre équipe est donc en ballotage favorable…

Oui. En novembre, si tout va bien, nous pourrons compter sur les joueurs absents contre la Centrafrique. Nous aurons l’avantage d’accueillir le Cap Vert chez nous, et d’affronter le Liberia sur terrain neutre, probablement au Ghana. Si nous jouons sur nos qualités, nous arriverons à prendre les quatre points dont nous avons besoin pour atteindre le 3e tour.

Votre équipe est capable du meilleur comme du pire, comme elle l’a montré lors du match aller contre la Centrafrique, mais également face à la Sierra Leone (4-4), en qualifications pour la CAN 2021. Elle menait 4-0 à la mi-temps, avant de se faire rejoindre…

Il y a beaucoup de jeunes joueurs dans cette équipe, il y a un manque d’expérience. Face à des adversaires supposés plus faibles, il faut être très concentré, très attentif. Il y a, c’est vrai, une tendance à laisser filer des points contre certaines équipes. Il faut aborder les matches de la même façon, peu importe la qualité de l’adversaire. C’est peut-être plus facile d’être concentré quand on affronte une grosse équipe, mais je veux que ce soit le cas contre n’importe qui.

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram