fbpx
French VERSION

OGC Nice-Youcef Atal : «Je dois savoir rester à l’écoute de mon corps»

Youcef Atal de l'OGC Nice

A son grand regret, Youcef Atal n’a pas pu enchainer les matches avec l’OGC Nice la saison passée en Ligue 1. Les blessures n’avaient pas épargné l’international algérien. Des aléas qui l’ont souvent éloigné des pelouses. Mais pour cette nouvelle campagne, l'arrière droit qui dit avoir retrouvé tous ses moyens physiques compte aider son club à faire mieux que l’exercice 2020-2021 où les Niçois ont terminé à la 7e place du championnat.

« Les années passent trop vite. Mais je suis toujours là, toujours heureux. Je sens que j’ai plus de responsabilités, ça me plaît. Avec le coach Galtier, tout se passe super bien, on échange beaucoup. Si je peux aider les jeunes et les autres comme on m’a aidé quand je suis arrivé, je le ferai avec plaisir. Maintenant, j’espère juste être tranquille avec les blessures pour pouvoir faire une grande saison », a confié Atal dans un entretien publié sur le site officiel de club niçois.

Arrivé dans le club en 2018, Youcef Atal fait partie aujourd’hui des leaders du vestiaire niçois. Loin du joueur timide à la quête d'expérience à ses débuts, le champion d’Afrique 2019 avec les Fennecs a pris des galons depuis et s’affirme beaucoup plus au sein de l’effectif. Il fait figure d’un des anciens de l’équipe qui encadre les jeunes.

Concernant son jeu et sa forme physique, l’international algérien confie avoir appris une leçon à travers ses blessures à répétition la saison écoulée. « Je dois savoir rester à l’écoute de mon corps. Avec les saisons, tu deviens plus mature, c’est normal, a-t-il raisonné. Même dans le jeu, tu dois savoir comment mieux gérer ton match. »

« Au début, je jouais tout à fond, renchérit le défenseur. Dès que j’avais la possibilité, j’y allais. Mais à la fin, je n’avais plus de jambes et je n’arrivais pas à finir. Maintenant, mieux vaut faire 4 bonnes montées que 8 moyennes. C’est ce que j’ai compris », argue-t-il.

Youcef Atal heureux de retrouver le public

Latéral de métier, Atal n’hésite jamais à se projeter vers l’avant quand l’occasion se présente dans un match. Toutefois le joueur n’oublie pas quel est son rôle premier : défendre. « J’attaque beaucoup, c’est ce qui se voit le plus. Mais si j’étais un ailier et que j’attaquais comme ça, ça ne se remarquerait pas autant. Encore une fois, tu es arrière droit, tu défends d’abord, et si tu défends bien, tu peux par la suite aller vers l’avant. »

Aujourd’hui, Atal jouera avec l’OGC Nice le premier match de la saison à domicile contre Reims devant quelques-uns de leurs supporters. Des conditions pour donner le meilleur de soi selon ce dernier, heureux de pouvoir retrouver le public: « Franchement, je suis content de retrouver le public. Les supporters, c’est le charme du foot. Ça m’a beaucoup manqué. J’espère que dimanche on va fêter avec eux notre première victoire. » Le match se joue actuellement.

Jules Dia

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram