fbpx
, ,

Pourquoi les Sénégalais ne sont pas au niveau cette saison ?

Les performances de certains internationaux sénégalais en club inquiètent cette saison. Plusieurs acteurs clés du sacre des Lions à la CAN 2021 sont dans le dur. Les raisons sont-elles mentales, physiques ?

A l'image de la star Sadio Mané, les cadres de la sélection sénégalaise ne brillent pas en club cette saison

Au début de l’année 2022, les performances individuelles des Sénégalais étaient à un niveau rarement atteint. La star Sadio Mané était plébiscitée comme principal adversaire du Français Karim Benzema au Ballon d’or . Alors que Kalidou Koulibaly prouvait sur le terrain qu’il était le meilleur défenseur d’Italie. Edouard Mendy frôlait la perfection avec Chelsea. En mai 2023, l’inquiétude est frappante. Cette baisse de régime pourrait toutefois s’expliquer à plusieurs domaines.

Des Lions physiquement éprouvés

Les jambes sont lourdes après une année civile 2022 éprouvante. Une CAN en janvier, une Coupe du monde au mois de novembre. Avec des objectifs élevés, les joueurs sénégalais ont été sollicités physiquement plus que d’habitude. Ancien international togolais et actuel consultant à Canal +, Serge Akakpo évoque l’enchainement de matchs comme à l’origine de ce passage à vide. «Les conséquences physiques et mentales sont évidentes après deux compétitions majeures sur l’année avec la CAN et la coupe du monde. Quand on a ce genre d’enchainements, il y a souvent des passages à vide. C’était le cas pour Antoine Griezmann et pour Lionel Messi à un certain moment. Plusieurs autres grands joueurs qui ont eu à subir cette situation à un moment donné dans leur carrière après une longue saison», révèle l’ancien défenseur.

Mentalement trop sollicités

La fatigue n’est qu’un premier élément de réponse. Selon Serge Akakpo, les têtes ont été beaucoup sollicitées aussi. Et inconsciemment, ces joueurs peuvent se relâcher. «Avant de gagner la CAN, plusieurs joueurs de cette génération ont été dans d’autres campagnes auparavant. Notamment celle où ils ont en finale (face à l’Algérie 1-0 NDLR). On peut citer des joueurs comme Gana Guèye, Sadio Mané, Cheikhou Kouyaté qui ont couru derrière cet objectif depuis peut-être 6 ans. Après la CAN, il fallait automatiquement se concentrer sur l’objectif suivant de se qualifier au Mondial qui se jouait 10 mois plus tard», explique-t-il.

Il  poursuit : «Mentalement, ce n’est pas évident de rester sous pression constamment pendant toutes ces années. Et je crois qu’ils sont en train de digérer un peu cette pression. Inconsciemment à ce niveau, il y a un peu de relâchement après avoir atteint un objectif. La saison devient longue et compliquée».

Ces Lions ont eu du mal à revenir sur terre avec la réalité des clubs. Contrairement à d’autres  qui ont profité de ces expériences pour s’en servir comme motivation. «On voit paradoxalement des joueurs comme Iliman Ndiaye qui profitent de son bon Mondial pour enchainer en club. Boulaye Dia qui s’éclate avec Salernitana. Habib Diallo avec Strasbourg. Ils sont plus frais mentalement pour mieux gérer cette période. Sans oublier qu’ils ont plus à prouver pour la concurrence en sélection » développe Serge Akakpo.

Lire sur le même sujet : Iliman Ndiaye, l’heure de franchir un cap… mais où ?

Des difficultés en club

Au début de saison, plusieurs joueurs sénégalais essentiels dans le groupe d’Aliou Cissé ont connu des changements de club. Et l’adaptation n’a pas été facile pour beaucoup d’entre eux. «Pape Matar Sarr a du mal à Tottenham avec un gros manque de temps de jeu. Il est allé à Tottenham un peu tôt. Le fossé entre les Spurs et Metz est énorme. Il avait besoin d’une étape intermédiaire en Ligue 1. Par exemple à Rennes, Lens ou dans un club allemand où il aurait pu jouer, s’épanouir et progresser quelques saisons avant de faire le grand saut. Pour Kalidou Koulibaly, il est victime simplement d’un naufrage collectif à Chelsea. Son arrivée à Chelsea était un bon choix. Malgré ce naufrage, ses performances individuelles ne sont pas mauvaises. Le cas Sadio Mané est plus complexe. C’est le joueur qu’on attendait cette saison après la CAN malheureusement il rate le mondial à cause d’une blessure. Je pense que toutes les parties sont fautives parce que le Bayern Munich aussi n’a pas fait les choses correctement en voulant remplacer un attaquant comme Robert Lewandowski par un ailier, Sadio Mané», constate le consultant à Canal +.

Par ailleurs, les blessures n’ont pas épargné Edouard Mendy qui s’éternise sur le banc de Chelsea depuis plusieurs mois Suite à une blessure à la main qui le met en retrait au profit de son concurrent Kepa. Le challenge d’Abdou Diallo en Allemagne n’est pas une réussite. Son option d’achat ne devrait pas être activée par RB Leipzig à cause de sa longue blessure contractée lors du mondial avec une absence de plus de 4 mois.

A quelques mois du coup d’envoi de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé devra trouver les solutions pour remobiliser ses cadres pour la défense du titre.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram