fbpx
French VERSION

Premier League (Chelsea-City vu d'Afrique, 1/2) : Mendy toujours plus haut, Ziyech dans le dur

Ce samedi 25 septembre, Manchester City de Riyad Mahrez et Chelsea d’Edouard Mendy et Hakim Ziyech vont croiser le fer à l’occasion de la 7e journée de Premier League. Dans quel état de forme sont actuellement ces trois internationaux africains des mois après leur dernière confrontation en finale de Ligue des champions ? Réponse, première partie.

Pour les supporters de Chelsea, Édouard Mendy vaut bien une chanson. « Édouard, l'infranchissable » ; « Édouard, l'homme qui vole dans les airs » ; « Édouard, le talisman » … Autant de refrains improvisés à l'honneur du portier sénégalais. Et, ces derniers ont bien raison de fêter leur nouvel homme fort. Car, depuis son arrivée du côté de Londres en janvier 2020, l'ancien gardien rennais ne cesse de valoir à son club de grandes satisfactions. Est-il d'ailleurs besoin de le rappeler tant les performances du gardien font échos en Europe.Arrêt sur arrêt, clean sheet sur clean sheet, l'international sénégalais a ainsi été l'un des grands artisans du sacre des Blues en Ligue des champions. Et, bien qu'il découvrait cette prestigieuse compétition pour la première fois, Édouard Mendy a su garder ses cages inviolées à 10 reprises dans ce tournoi. Des statistiques hallucinantes qui lui ont valu la distinction de meilleur gardien UEFA lors de cette campagne.En premier League, le géant de 1m97, au visage toujours aussi serein et impassible, n'a pas fait moins. Son arrivée au sein du club a non seulement très vite fait oublier les nombreuses boulettes de l'ex numéro un des Blues à ce poste, Kepa, mais, elle a aussi apporté plus de solidité défensive et de souveraineté son équipe. Bref, sur sa ligne, Édouard Mendy rassure tout son monde.En cette nouvelle saison 2021-2021, celui qui est pressenti pour remporter le Ballon d'or africain, semble parti pour rééditer ses exploits de la campagne écoulée. Et même pour faire encore mieux, serait-on tenté de dire. On en veut pour preuve sa prestation XXL face au Liverpool de Sadio Mané, son compatriote, à l'occasion de la 3e journée de Premier League (1-1). Alors que son équipe était réduite à 10 avant même la fin de la première mi-temps, le dernier rempart des Blues avait enfilé son costume de sauveur pour stopper net toutes les tentatives des Reds. Sept arrêts en tout lors de cette confrontation au sommet. Un record pour le portier depuis son arrivée à Chelsea.Toutefois, le gardien de 27 ans devra progresser sur un point qui fait tache à ses belles performances : les penalties. L'épisode de son remplacement dans les ultimes secondes de la finale de la Super coupe d'Europe face à Villarreal montre qu'il n'est pas encore au niveau espéré dans cet aspect du jeu. Sera-t-il en mesure de progresser là-dessus ? S'il y arrive, plus qu’une chanson, Édouard vaudra une danse.
Hakim Ziyech, le Lion qui a du mal à rugir
Son but marqué en finale de la Super coupe contre Villarreal laissait espérer qu’enfin, Hakim Ziyech allait entrer dans les plans de jeu de Thomas Tuchel, l'entraîneur des Blues de Chelsea. Seulement, après six premières journées de Premier League joués, force est de constater que la réalité est tout autre. A ce stade de la compétition, Ziyech ne compte que deux matches dont une titularisation, avec zéro but et surtout, beaucoup de frustration. Trop peu pour l'ailier au pied gauche en velours qui, un temps, avait fait le bonheur de l'Ajax Amsterdam et affolé toute l'Europe.Mais depuis sa signature à Chelsea, Ziyech n'y arrive plus. Souvent fantomatique lors de ces apparitions, le joueur a dû mal à trouver ses marques chez le champion d'Europe en titre. Et, avec son effectif bien garni à sa disposition, le technicien allemand Thomas Tuchel n'hésite pas à le laisser sur le banc en faveur de joueurs plus décisifs. Une situation qui pourrait amener Ziyech, longtemps annoncé sur le départ lors du mercato d’été, à aller voir ailleurs dès cet hiver.Au-delà de ce dilemme, le joueur de 28 ans devra aussi résoudre un autre problème et pas des moindres : sa non-convocation en sélection nationale par son entraîneur, Vahid pour motif « d'indiscipline » lors des premières journées des qualifications Coupe du monde 2022.  Entré dans un bras de fer avec le technicien franco-bosniaque,  Hakim devra vite évacuer ce problème pour ainsi pouvoir se focaliser sur l’essentiel : disputer une place de titulaire au sein du onze de départ de Chelsea.
Edouard Mendy

Edouard Mendy, le «talisman» de Chelsea

Pour les supporters de Chelsea, Édouard Mendy vaut bien une chanson. «Édouard, l'infranchissable», «Édouard, l'homme qui vole dans les airs», «Édouard, le talisman»... Autant de refrains improvisés à l'honneur du portier sénégalais. Et, ces derniers ont bien raison de fêter leur nouvel homme fort. Car, depuis son arrivée du côté de Londres en janvier 2020, l'ancien gardien rennais ne cesse de valoir à son club de grandes satisfactions. Est-il d'ailleurs besoin de le rappeler, tant les performances du gardien font échos en Europe ?

Arrêt sur arrêt, clean sheet sur clean sheet, l'international sénégalais a ainsi été l'un des grands artisans du sacre des Blues en Ligue des champions. Et, bien qu'il découvrait cette prestigieuse compétition pour la première fois, Édouard Mendy a su garder ses cages inviolées à dix reprises dans ce tournoi. Des statistiques hallucinantes qui lui ont valu la distinction de meilleur gardien UEFA lors de cette campagne.

En premier League, le géant de 1m97, au visage toujours aussi serein et impassible, n'a pas fait moins. Son arrivée au sein du club a non seulement très vite fait oublier les nombreuses boulettes de l'ex numéro 1 des Blues à ce poste, Kepa, mais, elle a en plus apporté plus de solidité défensive et de souveraineté à son équipe. Bref, sur sa ligne, Édouard Mendy rassure tout son monde.

En cette nouvelle saison 2021-2021, celui qui est pressenti pour remporter le Ballon d'or africain, semble parti pour rééditer ses exploits de la campagne écoulée. Et même pour faire encore mieux, serait-on tenté de dire. On en veut pour preuve sa prestation XXL face au Liverpool de Sadio Mané, son compatriote, à l'occasion de la troisième journée de Premier League (1-1). Alors que son équipe était réduite à 10 avant même la fin de la première mi-temps, le dernier rempart des Blues avait enfilé son costume de sauveur pour stopper net toutes les tentatives des Reds. Sept arrêts en tout lors de cette confrontation au sommet. Un record pour le portier depuis son arrivée à Chelsea.

Toutefois, le gardien de 29 ans devra progresser sur un point qui fait tache à ses belles performances : les penalties. L'épisode de son remplacement dans les ultimes secondes de la finale de la Super coupe d'Europe face à Villarreal montre qu'il n'est pas encore au niveau espéré dans cet aspect du jeu. Sera-t-il en mesure de progresser là-dessus ? S'il y arrive, plus qu’une chanson, Édouard vaudra peut-être une danse.

Hakim Ziyech, le Lion qui a du mal à rugir

Hakim Ziyech en souffrance à Chelsea

Hakim Ziyech en souffrance à Chelsea.

Son but marqué en finale de la Super coupe contre Villarreal laissait espérer qu’enfin, Hakim Ziyech allait entrer dans les plans de jeu de Thomas Tuchel, l'entraîneur des Blues de Chelsea. Seulement, après six premières journées de Premier League, force est de constater que la réalité est tout autre. A ce stade de la compétition, Ziyech ne compte que deux matches dont une titularisation, avec zéro but et surtout, beaucoup de frustration. Trop peu pour l'ailier au pied gauche de velours qui, un temps, avait fait le bonheur de l'Ajax Amsterdam et affolé toute l'Europe.

Mais depuis sa signature à Chelsea, Ziyech n'y arrive plus. Souvent fantomatique lors de ses apparitions, le joueur a du mal à trouver ses marques chez les champions d'Europe en titre. De ce fait, avec son effectif bien garni, le technicien allemand Thomas Tuchel n'hésite pas à le laisser sur le banc en faveur de joueurs plus décisifs. Une situation qui si elle perdure pourrait pousser Ziyech, longtemps annoncé sur le départ lors du mercato d’été, vers la sortie dès cet hiver.

Au-delà de ce dilemme, le joueur de 28 ans devra aussi résoudre un autre embarras et pas des moindres : sa non-convocation en sélection lors des premières journées des qualifications de la Coupe du monde 2022 par son entraîneur, Vahid Halilhodzic, pour motif «d'indiscipline». Entré dans un bras de fer avec le technicien franco-bosniaque, Hakim devra vite évacuer ce problème pour ainsi pouvoir se focaliser sur l’essentiel : disputer une place de titulaire au sein du onze de départ de Chelsea.

Jules DIA

VOIR AUSSI Premier League (Chelsea-City, vu d’Afrique, 2/2) : Riyad Mahrez en mode rodage

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram