fbpx
French VERSION

Primus League : le Rwanda rehausse le quota des joueurs étrangers

Le Rwanda change ses règles concernant les joueurs étrangers dans le championnat de football

Le Rwanda modifie son règlement en Primus National Soccer League. Pour la saison 2021-2022, les joueurs étrangers auront plus de places dans les équipes rwandaises. La nouvelle règle de quota est en effet approuvée par l'instance dirigeante du football (Ferwafa), la semaine dernière. Cette vielle doléance de nombreux clubs voit ainsi le jour.

Ces équipes ont à plusieurs reprises fait pression pour que l'on augmente le nombre de joueurs étrangers dans la ligue. Le nombre passe désormais à 5 joueurs dans une formation de départ.  L'actuelle règle était alors de trois étrangers pour chaque équipe (la règle 3-3).

Les clubs locaux assurent que la règle révisée des quotas de joueurs étrangers rendra le football rwandais plus compétitif.

«À partir de la saison prochaine, les clubs masculins de première division seront autorisés à aligner cinq joueurs étrangers sur le terrain. Tandis que les clubs féminins de première division. Ainsi que les équipes masculines de deuxième division auront trois joueurs étrangers dans leurs équipes», lit-on dans la presse locale.

Les joueurs de plus de 30 ans exclus

Si le Rwanda a revu sa position, les autorités en charge du football ont cependant décidé de poser certaines conditions. Comme par exemple, les joueurs de plus de 30 ans qui ne sont pas autorisés à signer dans le championnat. A moins de jouer pour son équipe nationale au cours des trois dernières années.

Certains grands clubs demandent depuis 2015 une révision de la règle 3-3. Laquelle n’autorise les équipes de la Primus National Soccer League de n'utiliser que trois joueurs étrangers. Ces responsables de clubs arguent que la règle est farfelue. Et que celle-ci ne fait que baisser le niveau de la ligue. Tout en affectant aussi les performances des locaux lors des compétitions internationales.

Maintenant la règle révisée au Rwanda, les clubs de haut niveau sont convaincus que l'augmentation du nombre de joueurs étrangers sur le terrain à cinq, changera le visage de la ligue. Mais donnera également un défi aux locaux pour améliorer leurs performances.

«Nous sommes très heureux que la nouvelle règle ouvre des portes à plus de joueurs à travers l'Afrique. Espérons que cela rehaussera le niveau de la ligue et des autres compétitions organisées par la Ferwafa», se réjouit Paul Nkurunziza, responsable de Rayon Sports  à Times Sport. «En plus, on ose espérer que cela offrira une belle concurrence à nos joueurs locaux», ajoute-t-il.

Le secrétaire général du SC Kiyovu, Omar Munyengabe, abonde également dans le même sens. « La règle nous aidera à obtenir de bons joueurs. Nous voulons recruter des joueurs qui peuvent faire la différence, avec un niveau de performance qui peut pousser nos joueurs locaux à s'améliorer», dit-il.

La règle de quota intervient au moment où le marché des transferts vient d'ouvrir ses portes et ferme le 15 octobre, un jour avant le début de la saison 2021-2022 de la Primus National Soccer League.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram