fbpx
, , ,

RDC : fin de contrat tumultueuse entre la FECOFA et l'équipementier O’Neills

La collaboration entre la Fédération congolaise de football association et l'équipementier O’Neills prend fin au mois de mars prochain. Une fin de collaboration tumultueuse avec une détérioration des relations entre les deux parties après la débâcle de la RDC au CHAN 2022 en Algérie.

De notre correspondant en RD Congo,

O'Neills ne sera bientôt plus l'équipementier de la RD Congo.

Un nouvel équipementier devra commencer à habiller les sélections nationales de football de la RDC à partir du mois d'avril prochain. Il s'agit de la marque espagnole Umbro qui a été choisie par la FECOFA, il y a quelques mois, à l'issue d'un appel d'offres qu'elle avait lancé. Mais avant d'entamer cette collaboration avec la marque espagnole, l'organe congolais doit d'abord attendre l'échéance du contrat qui le lie avec son actuel équipementier, O’Neills. Alors que ledit contrat arrive à son terme au mois de mars prochain, les relations entre la FECOFA et la marque irlandaise se sont détériorées après la débâcle de la RDC au dernier CHAN disputé en Algérie entre la 13 janvier et le 4 février 2023.

Lire sur le même sujet : CHAN 2022-RDC : les raisons de l'élimination des Léopards

La RDC a été éliminée de la compétition dès la phase des groupes en terminant dernière de sa poule avec 2 points, aucune victoire enregistrée et surtout sans réussir à marquer le moindre but. Appelée, par le ministre des Sports à établir les causes de cette humiliation en Algérie, la FECOFA a, dans son rapport envoyé à Serge Nkonde, évoqué six points principaux dont la mauvaise qualité des équipements fournis à l'équipe et dont la livraison s'est faite au compte-gouttes.

L'indignation d'O’Neills

La réponse d'O’Neills ne s'est pas faite attendre. Dans un courrier envoyé à la FECOFA dont copie a été réservée à la présidence de la République, la marque irlandaise, par l'entremise de son représentant en RDC, Serge Ndongala, a exprimé son indignation tout en rejetant la responsabilité à la FECOFA, à travers son intendant, Serge Bageta, des problèmes rencontrés pour la livraison des équipements dont la qualité correspondait au bon de commande de l'organe congolais. Parmi les fautes imputées à la FECOFA, O’Neills a notamment évoqué un retard de trois semaines pris dans l'envoi de la demande par la FECOFA par rapport aux termes du contrat entre les deux parties qui prévoit l'envoi de la commande huit semaines avant le coup d'envoi de la compétition. Mais aussi une commande d'équipement d'hiver inférieure à la taille globale de la délégation (20 jackets de froid pour une délégation de 45 personnes), une mauvaise communication des dimensions des dossards jusqu'à deux jours de l'entrée en lice de la RDC à la compétition et une mauvaise communication du nom du joueur Kevin Mundeko dont la correction n'a été faite qu'à deux jours de l'entrée en lice de la RDC au CHAN 2022. Ce qui a obligé l'équipementier à refaire ses maillots, lui occasionnant une perte de production.

La réponse de Serge Bageta

Contacté par Sport News Africa, l'intendant de la FECOFA, Serge Bageta, a répondu point par point. Concernant le retard évoqué par O’Neills sur le délai de l'envoi de la commande, Serge Bageta a indiqué que durant toutes les dernières années de collaboration, il n'a jamais été au courant d'une clause exigeant l'envoi de la commande huit semaines avant le coup d'envoi de la compétition. Concernant la commande de tenues d’hiver dont les jackets de froid, il a indiqué que la commande a été faite sachant qu’il y avait plusieurs autres jackets gardées des dernières livraisons et qu'à la place, il y a eu la commande des pulls. Concernant les dimensions de dossards, cela est de la responsabilité de l'équipementier de connaître toutes les dimensions requises car étant communiquées d'avance par la CAF.

Concernant l'erreur sur le nom du joueur Kevin Mundeko, Serge Bageta a évoqué le vice de procédure de la part du représentant de l'équipementier, Serge Ndongala, qui a du prendre les noms des joueurs auprès du sélectionneur Otis Ngoma au lieu de les récupérer auprès de l'intendant comme d'habitude. L'erreur a donc était glissée sur la liste des joueurs sélectionnés, transmise par Otis Ngoma.

O’Neills estime que certains membres de la FECOFA veulent ternir son image de marque sachant que l'organe congolais va bientôt entamer une collaboration avec un nouvel équipementier. La marque irlandaise affirme avoir changé l'image des équipes nationales de la RDC durant les huit ans de collaboration et n'accepte pas qu'elle soit traitée de la sorte par la FECOFA. Le climat est un peu tendu entre les deux parties qui sont tout de même obligées de collaborer jusqu'à la fin, dans un mois, du contrat qui les lie.

Masiala Jonathan

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram