fbpx
, , ,

San Pedro, Dar «Salam»

Je vous vois déjà dire, mais c’est le soleil ivoirien qui lui est monté à la tête, ou peut être que ça fait longtemps qu’il n’a pas écrit de chronique, il commence à faire des fautes de Français.

Maroc
Le Maroc brille à San Pedro

Détrompez-vous, San Pedro est Dar Salam, qui veut dire la maison de la paix ou encore sécurité, et non pas Dar Essalam, la capitale de la Tanzanie, adversaire du Maroc. Pour quelle raison San Pedro est-elle devenue malgré elle une ville de sécurité pour le Maroc ? Pourquoi San Pedro va-t-elle rester une ville de paix intérieure pour les Marocains ?

Tout d’abord, San Pedro est devenue une ville de Salam et de sécurité, pour la simple raison qu’elle abrite les derniers matchs de la première journée.

Et comme a dit Walid Regragui en conférence de presse, « jouer les derniers à San Pedro, en voyant les mauvais résultats des grosses équipes comme le Nigeria, le Ghana ou la Tunisie…nous a permis d’être prudents. Oui c’est une chance de jouer les derniers et de voir les résultats surprises ». C’est ce qui a permis au groupe Maroc de rester humble prudent, et va lui permettre de ne pas s’enflammer et d’entrevoir les matchs de cette compétition avec beaucoup de rigueur. Walid Regragui sécurisera son groupe en apportant comme il le dit souvent beaucoup de « certitudes », avec son équipe type de la Coupe du monde et en prônant un état d’esprit plein d’humilité et de prudence.

Lire aussi : CAN 2023 : le Maroc se promène face à la Tanzanie

En parlant d’équipe type, quelle est le meilleur onze que pourrait aligner Walid Regragui pour la suite de la compétition ?

San Pedro risque de rester une ville de paix pour les Marocains pour plusieurs raisons, c’est devenu une ville marocaine avec tous les supporters qui viennent soutenir leur équipe. Si le Maroc continue sur cette lancée, ils finiront premiers et resteront à San Pedro pour les 1/8 de finale. Il pourra même faire souffler certains cadres lors de la 3ème journée. Et enfin un onze incroyable pourra naître ici dans cette ville pour succéder à celui de Doha.

Onze de départ de Doha :

Boufal      Ennesiry      Ziyech

Amallah

Amrabat                Ounahi

Attiat Allah  Saiss Aguerd Hakimi

Bounou

Onze de départ de l’après San Pedro

Adli             Ennesiry                Ziyech

Harit

Amrabat                Ounahi

Mazraoui     Saiss            Aguerd       Hakimi

Bounou

Quelle est cette évolution ?

Tout d’abord «Nouss» reviendrait arrière gauche, car il sera en forme et pourra aller s’installer à ce poste.

Au milieu de terrain, Selim Amallah risque de se faire chiper sa place par le feu follet marseillais Amine Harit, qui affectionne cette position derrière l’attaquant pour distiller des offrandes.

Enfin, Amine Adli toque de plus en plus fort à la porte des titulaires. Même si je le préfère à gauche, il sait s’adapter et jouer à droite. Son intelligence de jeu lui permet de jouer à tous les postes.

Avec ce onze, un banc fourni, et un état d’esprit conquérant mais prudent, il y aura un avant et un après San Pedro à coup sûr…

Nas

En direct de San Pedro

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram