fbpx
French VERSION
,

Football-Sénégal : chronique d'une course animée à la présidence de la fédération

Le siège de la Fédération sénégalaise de football.
Le siège de la Fédération sénégalaise de football.

Le football sénégalais élit son président de fédération ce samedi 7 août. Un duel entre le président sortant, Me Augustin Senghor, et le président et fondateur de l’académie Génération Foot (GF), Mady Touré. Ce dernier prône le renouveau du football sénégalais alors que son adversaire, à la tête de l’instance depuis 2009, appelle à terminer le travail avec un sacre des Lions à la CAN en 2022 comme objectif ultime.

Une quatrième candidature controversée

Après avoir été réélu en 2013 puis en 2017, Me Senghor vise un quatrième mandat. Pourtant, l’actuel premier vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) ne devait pas être de la partie après avoir déclaré en 2017, après sa deuxième réélection, que ce serait son troisième et dernier mandat. Mais il y a quelques semaines, volte-face du patron du football sénégalais.

«Des acteurs du football sont venus me voir pour me dire qu’il fallait que j’envisage de me présenter en 2021», justifie Me Senghor à la télévision nationale (RTS). Une explication qui ne convainc pas le public sportif malgré des soutiens de taille pour le candidat sortant. Deux autres candidats déclarés, Mbaye Diouf Dia et Saër Seck, rejoignent, en effet, adhèrent au «consensus» autour de celui qui est devenu premier vice-président de la CAF le 12 mars dernier.

Un «consensus» chaotique

Quelques acteurs du consensus autour de Me Augustin Senghor (en veste).

Quelques acteurs du consensus autour de Me Augustin Senghor (en veste).

Louis Lamotte, ancien président de Ligue professionnelle de football, conduit les réunions autour de consensus. L’obstacle qui se dressait devant eux, c’est Mady Touré, partant pour un consensus autour d’un des candidats excepté le président sortant. Le président de GF n’en démord pas malgré l’irritation du camp adverse, notamment Abdoulaye Sow, un des vice-présidents de la FSF, par ailleurs ministre de l’Urbanisme, proche de Me Senghor.

Après avoir différé sa réponse, Mady Touré annonce maintenir sa candidature lors d’une déclaration officielle où il n’a pas manqué d’égratigner son futur adversaire. Plus tôt, c’est Saër Seck, ex-premier vice-président de la FSF et président sortant de la Ligue Pro, qui se retire du consensus. Le président de l’académie Diambars n’était semble-t-il pas lui non plus favorable à un quatrième mandat complet de Me Senghor. Il a déclaré avoir adhéré au consensus à une conduise : que Senghor dirige une présidence de transition jusqu’au Mondial 2022 avant de se retirer au profit d’un des trois autres candidats.

Programme contre promesses

Pour Mady Touré, le football sénégalais a besoin d’un renouveau. Un changement de ses textes mais aussi et surtout de sa gouvernance. L’intitulé de son programme, «Pour le renouveau du football sénégalais», est éloquent en ce sens. Articulé autour de sept points, il prône la révision des textes de l’instance et une gestion moderne. Publication des comptes sur le site de la FSF. Une nouvelle politique marketing avec de belles idées pour vendre l’image des Lions…

Mady Touré a aussi consacré un chapitre entier à la question des infrastructures et leur gestion avec en vue une convention entre la FSF, les collectivités locales, l’Etat et la FIFA. Sans oublier son plan de développement du football féminin et une ambitieuse politique sociale.

Mady Touré (au milieu) avec certains de ses soutiens.

Mady Touré (au milieu) avec certains de ses soutiens.

En face, Me Augustin Senghor mise sur son bilan et son expérience. En guise de programme, il a déployé un manifeste en dix points intitulé «Sénégal Manko Wuti Ndamli» (s’unir pour aller chercher la victoire, en français). Il fait référence à un sacre du Sénégal lors de la prochaine CAN au Cameroun en 2022. Un document qui a plus des allures de bilan de douze années de gouvernance de Senghor et collaborateurs.

L’avocat promet également de réviser les textes de l’instance, de poursuivre le développement du football local, de consolider la politique de mobilisation de ressources et celle de dotation d’infrastructures fédérales. Tout en mettant l’accent sur les subventions aux clubs, déjà initiées sous son magistère, un siège à la fédération pour les anciens internationaux…

Senghor favori devant Mady Touré

Pour beaucoup d’observateurs, les dés sont déjà jetés avec une victoire garantie pour Augustin Senghor devant Mady Touré. Le système électoral, dit-on, est trop verrouillé pour s’attendre à une surprise. Et quelques épisodes enregistrés par Mady Touré lors de sa campagne, semblent conforter cette hypothèse. En effet, le challenger de Senghor a vu les présidents des ligues régionales de Matam (Nord du pays) et de Kolda (Sud) demander aux clubs de leur région respective de ne pas recevoir le président de GF.

Une attitude qui trahit, selon beaucoup d’observateurs, par la mainmise du camp de Senghor sur ces acteurs avec l’influence supposée du ministre Abdoulaye Sow, également président de la Ligue de football amateur.

Malgré ces écueils, le candidat Mady Touré a poursuivi sa campagne, sillonnant toutes les régions du pays pour présenter son programme. La stratégie semble avoir eu ses effets, d’après les suiveurs assidus du football sénégalais. Car, avancent-ils, à Dakar et Thiès, deux régions qui concentrent une bonne partie des clubs, les intentions seraient favorables à Touré.

Ce samedi 7 août, tous les yeux seront braqués au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio (40 km de Dakar) où se tient cette Assemblée générale élective de la FSF. Qui conduira aux destinées du football sénégalais pour les quatre prochaines années ? Mady Touré ou Augustin Senghor ?

Moustapha M. SADIO

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram