fbpx
, , ,

Sénégal : Senghor recadre Sadio Mané

Président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor n'a pas apprécié la sortie médiatique de Sadio Mané après le match nul face à la RD Congo. Le dirigeant a tenu à rappeler le joueur à l'ordre.

Augustin Senghor n'a pas apprécié la sortie de Sadio Mané.

Ses mots avaient eu un écho retentissant auprès de la presse sénégalaise et des supporters. Le Sénégal venait tout juste de concéder un match nul à domicile face à la RD Congo (1-1) dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires au Mondial 2026 que Sadio Mané se présentait en zone mixte pour débriefer sur le match. Forfait en raison d'une blessure, l'attaquant d'Al-Nassr remettait en cause le nouveau système de jeu mis en place par Aliou Cissé.

« A mon avis, je pense qu'on doit revoir notre système. On a essayé de jouer avec plus de combinaisons mais dans l'ensemble je dirais que cela n'a pas marché comme il faut », lâchait alors un Sadio Mané sans langue de bois. Déclaration qui a animé les débats sportifs au pays de la Teranga les jours suivants, mais qui n'a pas empêché le sélectionneur de reconduire le même système trois jours plus tard face à la Mauritanie (victoire 1-0).

Et si depuis l'agitation est retombée, les propos du meilleur buteur de l'histoire des Lions n'ont pas été au goût de tous. A commencer par Augustin Senghor. Dans un entretien sur les ondes de Sud FM, le président de la Fédération sénégalaise de football est revenu sur cet épisode. L'occasion d'indiquer son désaccord avec la sortie de Sadio Mané, déplorant le fait qu'il n'a pas gardé ces remarques pour les discuter en interne, dans l'intimité de la Tanière.

« La forme et le timing n'étaient pas bons »

« En tant que président de la fédération, je pense qu’il ne devait pas prendre la parole à ce moment-là. Ce serait une grossière erreur de ma part si je ne le dis pas », a-t-il fait savoir, avant de poursuivre : « C’est mon devoir d’être franc. J’admire et je respecte beaucoup Sadio Mané, et c’est justement pour cette raison que je dois lui dire qu’il s’est trompé, s’il se trompe. »

Pour le président de la FSFF, cette sortie a eu tendance à fragiliser le sélectionneur Aliou Cissé, déjà durement critiqué depuis l'élimination prématurée du Sénégal en 8èmes de finale de la CAN 2023. Une situation qui peut mener à créer deux clans : ceux des détracteurs de Cissé et ceux des pro Mané. « Aujourd’hui, on doit protéger nos légendes et nos stars », a-t-il rappelé. « Mais s’il y a des choses à se dire entre les deux, ce n’était pas en zone mixte. La forme et le timing de cette déclaration de Sadio Mané n’étaient pas bons (...) Ce n’est pas négociable de s’exprimer en ce moment-là, d’autant plus que la question ne lui a même pas été posée. »

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram