fbpx
French VERSION

Ny Anjara Rafalimanana : « Le football peut créer des opportunités pour les filles »

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Ny Anjara Rafalimanana a certainement dû entendre cet adage des milliers de fois. La jeune femme de 25 ans est devenue une référence dans le monde du foot à Madagascar. A l’origine de la première école de football exclusivement réservée aux filles sur la grande île, l’ambitieuse présidente d’Yfomac Initiatives s’est confiée à SNA sur cette passion dévorante.

Comment est née Yfomac Initiatives ?

A la base, l’YFOMAC – Young Football Madera Club est une association sportive, créée en 1984 à Madera, dans la région de l’Itasy. En 2017, Yfomac Initiatives est créée à Antananarivo en tant qu’association à but non lucratif ayant pour objectif le développement durable chez les enfants et les jeunes par le biais du football. En décembre 2019, L’Yfomac décide de mettre en place la première école de foot féminin à Madagascar pour briser les barrières du genre et offrir le maximum d’opportunité aux filles dans le monde du foot. Notre principal objectif est de promouvoir le foot féminin à Madagascar et de porter les couleurs du pays au plus haut niveau comme à la Coupe d’Afrique des Nations Féminine et même à la Coupe du monde.

D'où vous vient votre passion pour le football ?

C’était plus qu'une évidence. Mon grand-père était un grand fan. C’est lui qui a créé le club Yfomac en 1984. Mon père était joueur avant d'entrer dans l'administration du football. Il a d’abord été responsable du foot des jeunes et féminin au niveau de la ligue régionale d'Analamanga, puis Secrétaire général et Président. Il a ensuite décidé de reprendre la présidence de l'Yfomac en 2011. Moi, je joue au foot depuis que j'ai 8 ans. J'ai été inspirée par mon père, et par sa volonté de promouvoir ce sport à tous les niveaux.

Racontez-nous donc votre parcours dans le monde du football ?

J’ai débuté dans une école de foot locale où j’étais la seule fille. A 10 ans, j’intègre une nouvelle école avec ma sœur, l’AJESAIA, ancien club du capitaine des Barea, Abel Anicet, mais aussi de Lalaina Nomenjanahary, entre autres. J’ai évolué dans le club jusqu’à son accession en Deuxième division. On a ensuite décidé de créer une équipe féminine au sein d’Yfomac vers 2013-2014. J’ai également obtenu un certificat de coach de football junior en 2010 et huit ans plus tard, j’ai été arbitre stagiaire au sein de la Commission Régionale des Arbitres d’Analamanga. En 2019, je faisais partie des Lauréats d’un concours organisé par l’Ambassade de France à Madagascar sur le thème « Entreprenariat et Sport », avec comme projet la création de la première école de foot exclusivement féminine à Madagascar. J’envisage de poursuivre mes études dans le monde de l’administration et du management du foot pour pouvoir me focaliser sur les objectifs d’Yfomac Initiatives.

Quel regard portez-vous sur le foot féminin à Madagascar ?

C’est une discipline encore sous-estimée à Madagascar. Les dirigeants ne se rendent pas vraiment compte du potentiel des jeunes filles malagasy qui ont du talent. On a beaucoup d’écoles de football pour les jeunes en général, mais il nous faut davantage de structures exclusivement réservées au foot féminin.

                                                                                                                                                                                                                                               Yfomac Initiatives

Quelles sont vos ambitions pour le foot féminin malgache ?

Je voudrais créer une ou plusieurs structures pour professionnaliser le foot féminin et émanciper le maximum de jeunes filles à Madagascar. J’envisage de mettre en place des stratégies à moyen et à long terme pour qu’il y ait plus d’écoles et plus de clubs féminins. Cela veut dire plus de compétitions au niveau national. Ce qui nous permettra de dignement représenter Madagascar au niveau continental et mondial. C’est beaucoup de chemin et ça parait utopique mais je suis persuadée que le football peut créer des opportunités pour les filles, sur le terrain si elles ont du talent, et dans le monde de l’administration et de la gestion des compétitions si elles sont passionnées.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram