fbpx
French VERSION

Open d'Australie : la désillusion de trop pour Serena ?

Encore une sortie cruelle pour Serena Williams à l’Open d’Australie. Battue par la Japonaise Naomi Osaka dans la nuit de mercredi à jeudi, l’Américaine voit une fois de plus son rêve de record de victoires en Grand Chelem brisé.

Serena Williams en larmes après sa défaite en demi-finale de l'Open d'Australie.
Serena Williams en larmes après sa défaite en demi-finale de l'Open d'Australie.

En débarquant à Melbourne  cette année, Serena Williams pensait mettre un terme à trois ans de disette et de déceptions. C’est dans la capitale australienne que l’Américaine a soulevé pour la dernière fois un trophée de Grand Chelem. C’était 2017. Forcément, l’Open d’Australie de cette année représentait beaucoup pour la cadette des sœurs Williams qui court depuis derrière son 24e titre en Grand Chelem. Un vieux record détenu par l’Australienne Margaret Smith Court avant l’ère open. Et il se refuse toujours à elle. Une fois de plus, en effet, la championne américaine cale tout près du but.

Des regrets et des larmes

Opposée en demi-finale à la Japonaise Naomi Osaka dans la nuit de mercredi à jeudi, la recordwoman de Grand Chelem de l’ère Open (23) s’écroule en deux sets (6-3, 6-4). Cruelle fin pour la légende américaine qui paie cash ses nombreuses fautes. « La différence, ce sont les erreurs (24 fautes directes pour 12 points gagnants seulement). J'ai fait tellement de fautes aujourd'hui... Honnêtement, j'ai eu des opportunités, j'aurais pu mener 5-0 (dans le premier set). J'ai juste fait tant de fautes... », regrettait-elle en conférence de presse avant de craquer et de fondre en larmes.

La défaite de trop ?

Un désenchantement de plus. Depuis son retour sur le circuit en 2018 après son accouchement, Serena Williams multiplie les désillusions. Quatre finales perdues en deux ans : deux à Wimbledon (2018 et 2019) et autant à l’US Open toujours en 2018 et 2020. Et cette nouvelle défaite en demi-finale de l’Open d’Australie l’éloigne un peu plus du rêve d’accrocher une nouvelle étoile à sa prodigieuse collection. En fait, avec le poids de l’âge, la joueuse de 39 piges pourrait bientôt être à bout de souffle. Pourra-t-elle donc se relever de cette nouvelle déconvenue ? Une chose est sûre pour l’instant : Serena n’a pas renoncé à son rêve.

Wahany Johnson SAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram