fbpx
French VERSION
,

Osaka et Jabeur, comme deux vieilles amies

Jabeur lui déclare sa flamme, Osaka réplique sèchement par un 6-3 - 6-2. Une victoire en 01h19 qui ne ternit pas la relation entre les deux joueuses. La Tunisienne et la Japonaise se vouent un grand respect. Elles l'ont encore démontré avant leur duel de ce vendredi en 16e de finale de l'Open d'Australie. 

Naomi Osaka élimine Ons Jabeur
Naomi Osaka élimine Ons Jabeur

«Elle me parlait sans arrêt.» Naomi Osaka garde un bon souvenir de sa rencontre avec Ons Jabeur. C’était à Singapour, lors des Rising Stars en 2018. «Je lui suis vraiment reconnaissante parce que ma timidité à l'époque était pire qu’en ce moment. Pour moi, (mon meilleur souvenir) à Singapore, c’est Ons», rappelait la star japonaise aux journalistes.

Alors, Jabeur méritait-elle qu’Osaka sorte le grand jeu dans ce match ? Absolument. Par respect pour son rang ! La Tunisienne est bien la reine des plaisanteries en tournées. Comme elle l'est au classement du tennis féminin africain. Un statut qu'elle partage du reste avec Naomi. La Japonaise est en effet l'Asiatique la mieux classée depuis de nombreuses années.

Mais Osaka fait mieux depuis les Rising Stars. A l'actif de la numéro 3 mondiale, trois titres du Grand Chelem : l’US open en 2020, les Flushing Meadows en 2018 et l'Open d'Australie en 2019. Cerise sur le gâteau, Naomi trône sur le tennis féminin en 2019. Elle est alors également désignée comme l'athlète féminine la mieux payée de la planète d'après Forbes.

La joueuse de 26 ans n’en reste pas moins une star engagée. Elle n'hésite pas à prendre position dans des sujets sensibles, comme les injustices raciales. De quoi forcer le respect de Jabeur. «C'est une personne si gentille, elle n'a pas du tout changé. Elle m'inspire, elle est une dirigeante et elle l'a montré à maintes reprises, que ce soit sur le court de tennis ou à l'extérieur. Elle dit toujours bonjour... J'ai l'impression que je pourrais apprendre beaucoup d'elle.», confie la numéro 1 africaine.

Quoi qu'il en soit, la Nippone apprécie avec modestie les éloges de la Tunisienne. Elle se prête volontiers au jeu. «Mais oui, je ne pense pas avoir autant de compétence [à NC Courage], mais elle est super talentueuse dans tout ce qu'elle fait, donc je suis sûr que si elle voulait vraiment y aller, elle le pourrait. J'ai l'impression qu'elle fait partie de ces personnes que vous adorez voir grandir. Je l'aime vraiment beaucoup et j’aime sa personnalité. Je pense que c'est vraiment bon pour le jeu.» La classe.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram