PEA, l’heure du rachat avec les «Panthères»

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Actus FootballFootball

PEA, l’heure du rachat avec les «Panthères»

De retour dans la sélection du Gabon pour la double confrontation contre la Gambie le 12 et 16 novembre prochains, Pierre-Emerick Aubameyang a une dette envers son peuple. Lui qui est souvent décisif en club, est attendu pour répéter les mêmes statistiques avec le maillot national.

Le revoilà un an après son dernier match avec le Gabon. Pierre-Emerick Aubemeyang, sauf catastrophe, sera présent lors de la double confrontation contre la Gambie le 12 et 16 novembre prochains en qualif de la CAN 2022. Sans doute, que du bonheur pour les supporteurs des «Panthères» de revoir celui qui a fini de se faire un nom dans le plus haut niveau du football mondial. Pierre-Emerick Aubameyang est de ces buteurs racés, capables de surgir de nulle part pour péricliter une défense. Difficile de ne pas voir le nom de PEA au moment de remplir, chaque week-end, la fiche des artificiers en Europe. Son sens du but, son placement et sa finition clinique dans les actions offensives, font de lui un «tueur». Il est l’art de marquer des buts. Ni plus ni moins. Même s’il n’a pas encore amené le Gabon à une demi-finale d’une Coupe d’Afrique des nations malgré son talent hors pair de buteur, le «Serial Killer» souvent décrié dans son pays, présente pourtant de belles statistiques avec les «Panthères». En 62 sélections, il a marqué 25 buts. Faites le ratio, vous verrez qu’il cartonne à rythme d’un but tous les deux matches. Pas mal. «Spiderman» a disputé 13 matchs de Coupe d’Afrique avec un bilan de 5 victoires, 5 nuls et 3 défaites, 6 buts marqués en quatre phases finales (2010, 2012, 2015, 2017). Ce manque d’impact dans les grandes compétitions a fait que les supporteurs gabonais ne lui pardonnent rien à chaque sortie ratée de l’équipe nationale. S’il reste l’arme offensive principale du Gabon, à 31 ans, il urge pour lui de porter enfin sa nation dans une dernière grande compétition avant de prendre sa retraite internationale Pour cette double confrontation contre la Gambie le 12 et le 16 novembre, PEA devrait à lui tout seul gagner ces deux rencontres pour éteindre la polémique au pays.

L’Europe à ses pieds

Transféré en 2013 à Dortmund, la découverte du foot allemand a accéléré sa carrière et faire grimper sa cote de popularité. 141 buts en 213 matchs toutes compétitions confondues avec le club de la Rhur, il a tout connu avec cette formation allemande.

En 2016, année où il a frappé à 39 reprises, il est élu «Joueur de l’année» de la Bundelsiga. A jamais le premier africain. Il sera plébiscité dans la même année, «Joueur de l’année» de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Aujourd’hui, la machine à buts gabonaise fait partie des buteurs les plus respectés du monde. Il est désormais une réelle menace pour les défenses anglaises et son efficacité est constante. Il est même co-meilleur buteur (22 buts) de la Premier League anglaise en 2018/2019 avec le sénégalais Sadio Mané et l’Egyptien Mohamed Salah.

Ballon d’or africain en 2015

Aubemayang a réalisé dans sa carrière le rêve suprême d’un footballeur africain. Gagner le Ballon d’or. Il  sera élu en 2015 comme le meilleur footballeur africain. Joueur de Dortmund à l’époque, il sortait d’une année faste avec 25 buts en 46 rencontres. Avec 143 points, Aubameyang avait devancé l’Ivoirien Yaya Touré, quadruple tenant du titre (136 points). Le Ghanéen Andre Ayew (112 points) complétait le podium. Le «Gunner» ne connaîtra jamais la passe de deux puisqu’il va échouer dans sa nouvelle tentative en 2016, en devenant le dauphin de l’Algérien Ryad Mahrez et devant le Sénégalais Sadio Mané.

Jim CEESAY

 

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com