fbpx
French VERSION

Péril sur l’organisation du CHAN 2021

La Fifa menace de suspendre le Cameroun. Elle perçoit mal l’implication du gouvernement camerounais dans la crise entre la Fécafoot et la Ligue de Football Professionnel (Lfpc).

Dans un courrier adressé au président de la Fécafoot le 8 octobre dernier, la Fifa menace de sanction le Cameroun. Elle dénonce l'«ingérence potentielle [du gouvernement camerounais] dans les affaires de la Fécafoot». L’instance mondiale n'apprécie pas le rôle du ministre des Sports dans la crise entre la Fécafoot et la Lfpc. Encore moins le groupe de travail (GT) ministériel pour l’application de la décision du Tribunal Arbitral du Sport. Le TAS juge «illégale» la suspension de la Ligue par la Fécafoot.

L’organisation du CHAN 2021 menacée

Mais pour la Fifa, ce GT «remettrait potentiellement en cause la décision de l’Assemblée générale de la Fécafoot du 25 septembre dernier». L'instance met en garde. «Dans le cas où le “Groupe de travail ministériel“ s’avérerait donner des directives à la Fécfoot, nous serons contraints de rapporter ces événements aux organes compétents de la Fifa pour prise de décision. Incluant l’application de sanctions telle qu'une suspension à l’égard de la Fécafoot». Or, une suspension du Cameroun impliquerait de fait le retrait de l’organisation du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) prévu en janvier 2021. Les conclusions du GT ministériel s’avéreront donc décisives pour la suite du feuilleton. Elles sont attendues le 17 octobre prochain.

Suspicions d'ingérence

Au lendemain du verdict du TAS, le ministre des Sports a instruit le président de la Fécafoot, de l’application «immédiate et sans condition» du jugement. Mais la Fécafoot a acté la réhabilitation de la Ligue, 11 jours plus tard. D'ailleurs, le mandat du président de la Lfpc a été prorogé jusqu’au 30 juin 2021.

La Fécafoot estime donc avoir appliqué la sentence du TAS. Elle assimile la mise sur pied d’un GT ministériel, à une forme d’ingérence de la tutelle. Compte-tenu des implications éventuelles de ce GT composé d’employés du ministère, sur les futurs rapports entre la Fédé et la Ligue. Mais l'argument ne passe pas au ministère des Sports. Dans une lettre adressée à la Fécafoot ce week-end, le ministre écrit: «Le Groupe de travail n’a même pas encore rendu ses conclusions et n’a pris aucun acte manifeste. Il ne saurait dès lors être perçu comme remettant potentiellement en cause les résolutions de l’AG de la Fécafoot». Il invite la Fécafoot à rassurer la Fifa que le GT ne recherche qu’un «esprit d’apaisement et de rassemblement». Affaire à suivre.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram