fbpx
French VERSION
,

Philadelphie : Embiid, une grosse désillusion et des questions

Le Camerounais Joel Embiid ne sera pas champion NBA, cette année. Les Sixers ont en effet été éliminés en demi-finale de Conférence par Atlanta, vainqueur du 7e match (103-96). Malgré son genou en compote, le pivot a encore tenu bon avec 31 points et 11 rebonds mais il a perdu 8 ballons. L’été risque d’être très agité à Philadelphie.

Joel-Embiid et Philadelphie éliminés
Joel Embiid se posera beaucoup de questions cet été

Celle-là, on sent qu’elle sera plus dure à digérer que les deux précédentes piteuses éliminations. Les Hawks paraissaient être l’adversaire idéal pour se qualifier en finale. Mais encore une fois, Philadelphie qui a pourtant terminé meilleure équipe de la saison régulière s’est tiré une balle dans le pied. Dans cette série, Joel Embiid et ses coéquipiers ont d’abord perdu deux matchs après avoir mené de plus de 20 points. Et la nuit dernière, c’est à domicile et devant leur public qu’ils ont tremblé et laissé filer une qualification en finale qui leur tendait les bras. La plaie risque d’ailleurs de prendre du temps à cicatriser. Car les questions à se poser sont nombreuses.

Ce groupe a-t-il vraiment les moyens de gagner un titre ? Pas si sûr. Les talents sont en effet de plus en plus nombreux en NBA et aucune équipe ne peut s’appuyer offensivement que sur une seule lame fiable pour aller au bout. Joel Embiid ne peut plus être la seule grosse menace offensive régulière de cette équipe. Ensuite, Doc Rivers est-il le coach idéal après tous ses échecs surprenants qu’il enchaîne depuis son titre en 2008 avec Boston ? Les fans de la NBA commencent à en douter et depuis la défaite du Game 6, après avoir mené de 26 points le technicien prend cher sur les plateaux et dans les réseaux sociaux. Enfin, Ben Simmons sera-t-il encore là, la saison prochaine ? Peu probable. Daryl Morey, le manager général de Philadelphie depuis l'intersaison, n’hésite jamais à sacrifier même une star après chaque échec.

Simmons et Embiid, les deux stars de Philadelphie

Simmons et Embiid, les deux stars de Philadelphie

Embiid et Rivers accusent Simmons

Dès la fin du match en tout cas, Joel Embiid et Doc Rivers ont commencé à crever l’abcès à chaud. Le premier coupable est le meneur All Star Ben Simmons, accusé d’avoir été trop timide offensivement (5 pts seulement pour le 2e leader des Sixers). Il n’a d’ailleurs pris aucun tir dans le money time. «Évidemment, il (Simmons) était en difficulté aux lancers, et c’est devenu un élément important dans cette série, il n’y a aucun doute là-dessus. Je crois toujours en lui, mais il y a du boulot à faire. Il va falloir aller à l’entraînement, bosser, et aller de l’avant» avance le coach.

«Le tournant, c’est lorsque… comment dire… c’est lorsqu’on s’est retrouvé avec un shoot ouvert, et qu’on n’en a mis qu’un lancer-franc sur deux, et qu’ensuite ils ont marqué derrière» affirme pour sa part Joel Embiid qui pointe ainsi du doigt Simmons sans le nommer. L’accusé plaide d’ailleurs coupable. «Je n’ai pas bien shooté aux lancers dans cette série, et offensivement, je n’ai pas répondu présent. Je n’en ai pas fait assez pour mes coéquipiers. Il y a beaucoup de choses que je dois travailler» avoue-t-il. Faute avouée à moitié pardonnée ? Pas certain qu’elle ne fasse pas des dégâts celle-là.

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram