fbpx
French VERSION

Pitso Mosimane : un entraineur providentiel

Respecté et reconnu en Afrique comme un grand tacticien aux influences européennes, Pitso Mosimane, actuel entraineur d'Al Ahly, en Egypte n’en finit pas de séduire son monde. Déjà vainqueur de plusieurs trophées dans sa carrière, l’homme de 56 ans ne compte pas s’en arrêter là. A l’avenir, il pourrait même peut-être tenir les rênes d'une grande écurie d’Europe. Qui sait…

Pitso Mosimane, entraîneur d'Al Ahly
Pitso Mosimane, entraineur d'Al Ahly

Pitso Mosimane n’en a que faire de ceux qui disent que les entraineurs africains n’ont pas le niveau du football mondial. Noir certes, il n’en demeure pas moins qu’il soit un fort tacticien ; un coach qui sait comment mener ses hommes vers la victoire. Vers les titres. En un mot, Pitso Mosimone est un gagneur. Un compétiteur hors pair. S’il n’est ni Sir Alex Ferguson, la légende de Manchester United (13 Premier League, 2 Ligues des champions…), ni José Mourinho avec ses nombreux titres glanés un peu partout en Europe, l’ancien international sud-africain n’a pas pour autant à rougir devant le palmarès de ces grands noms du football européen.

Une carrière de footballeur mitigée

A 56 ans, «coach Pitso», né à Kagiso, situé non loin de Johannesburg, en Afrique du Sud, a déjà une armoire à trophées bien garnie. Vainqueur de la Ligue des champions africaine en 2016, de la Supercoupe de la CAF en 2017, de la Coupe d’Afrique du Sud à deux reprises, champion d’Afrique du Sud cinq fois …, le cinquantenaire a fini par convaincre presque tout le monde de ses talents d’entraineur. Et pourtant, si l’homme a su trouver ses marques dans ce métier où rien n’est jamais acquis, sa carrière en tant que footballeur a été moins flamboyante.

Pendant très longtemps, Pitso Mosimane a évolué dans le football local en Afrique du Sud, avant d’aller monnayer son talent en Europe. Milieu de terrain de formation, il a débuté son parcours de footballeur en 1982 avec le club de Jomo Cosmos. Et, après seulement deux ans passés dans cette équipe, il rejoint alors le Mamelodi Sundowns en 1985. A l’époque, le jeune garçon venait juste de fêter ses 20 ans.

Mais sa carrière professionnelle a du mal à décoller.  Durant des années, il fera ainsi la navette entre ces deux clubs. Entre temps, le numéro 10 connaitra 4 sélections avec les « Bafana Bafana » de l’Afrique du Sud. Pas plus ni moins. Et sur le tard, il quitte le continent noir pour découvrir l’Europe. Ainsi, le joueur posera ses valises d’abord en Grèce, avant de se rendre plus tard en Belgique. Puis en 1997, lors d’un dernier passage au Qatar, il ferme définitivement la page de sa carrière en tant que footballeur pour en ouvrir une autre : celle d’entraineur.

Le début de la gloire

C’est en 2001 que celui qu’on surnomme le Pep Guardiola de l’Afrique débute sa carrière d’entraineur. Pitso Mosimane va d’abord passer par le club de Supersport United de Prétoria, avant de devenir sélectionneur adjoint de l’équipe nationale sud-africaine de 2007 à 2010, puis entraineur-chef durant deux ans. Ayant du mal avec les « Bafana Bafana », il rejoint  le Mamelodi Sundowns. C’est alors le déclic pour le jeune entraineur. Avec cinq championnats glanés en huit ans et un sacre continental en 2016…, Pitso Mosimane écrit ainsi sa légende personnelle avec son nouveau club.

Réputé pour sa science tactique et pour le beau football qu’offrent ses équipes, Pitso Mosimane n’hésite pas, pour autant, à souvent se départir de ses principes de jeu pour s’adapter à l’adversaire. Et, cette palette assez large dont il dispose lui vaut aujourd’hui le respect et la fascination du monde du football africain. Au point de taper dans l’œil du club d’Al Ahly, l’ogre égyptien, qui va d’ailleurs s’attacher ses services.

                                            Prophète au pays des Pharaons

Engagé avec ce club depuis septembre 2020, l’ancien entraineur des « Brésiliens » ne tardera pas à faire parler sa magie. C’est à peine arrivé à Al Ahly que l’homme au crane bien rasé remporte son premier trophée majeur, la Ligue des champions de la CAF, le 27 septembre 2020 face au Zamalek. Mais pour ceux qui connaissent déjà le CV de Pitso, ce succès était tout sauf une surprise : il est l’homme providentiel pour remporter des titres majeurs en Afrique.

Et sa nouvelle victoire (0-1) le samedi 19 juin contre l’Espérance de Tunis en demi-finale aller de la Ligue des champions de la CAF, ne donne pas tord à ceux qui plébiscitent son nom. S’il est certain que Pitso Mosimane peut une nouvelle fois remporter ce trophée, la grande question que beaucoup de personnes se posent est : pourrait-il réussir dans les grands championnats européens ? La réponse appartient à l’avenir.

Jules DIA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram