fbpx
French VERSION
,

Primes : comment le Maroc motive ses athlètes pour les JO

Pour encourager ses athlètes qualifiés aux JO, le Maroc a décidé de revoir à la hausse les primes de participation et de performance. Une médaille d’or rapportera 188 000 euros. Les staffs ne seront pas en reste. Une première.

De notre correspondant au Maroc,

 

Soufiane El Bakkali, spécialiste du 3.000 m steeple, est l'un des espoirs de médaille du Maroc.
Soufiane El Bakkali, spécialiste du 3.000 m steeple, est l'un des espoirs de médaille du Maroc.

Le Maroc met les bouchées doubles pour réussir les prochains Jeux olympiques. Après deux moissons maigrichonnes à Londres (2012) puis à Rio de Janeiro (2016), le Royaume rassemble les moyens d’inverser la tendance en terre japonaise.

Pour y arriver, le Comité national olympique marocain (CNOM) et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (MCJS) ont décidé d’octroyer d’«importantes» primes de participation et de performance. Des récompenses qui ont été, en effet, revues à la hausse pour booster le moral et la motivation des athlètes.

«Cette décision conjointe entre le CNOM et le MCJS est complémentaire à l’effort financier consenti pour accompagner les fédérations sportives nationales dans la préparation des sportifs marocains, explique ainsi le Comité olympique. Elle confirme la volonté d’apporter les moyens nécessaires à notre élite sportive marocaine, en vue de représenter dignement le Royaume aux Jeux Olympiques de Tokyo.»

Hausse «significative»

Les primes de participation et de performance sont ajustées en fonction des spécificités de chaque discipline, du format de la compétition et du classement final enregistré par chaque sportif qualifié. C’est ce qu’explique le Comité olympique national. Une place au podium va ainsi rapporter gros aux athlètes, car les primes ont connu une «hausse significative» par rapport aux éditions précédentes.

Une médaille d’or pèsera 2 millions de DH (188 000 euros), une médaille d'argent rapportera 1,25 million de DH (117 000 euros) tandis qu'une breloque en bronze permettra à l’athlète primé de toucher 750 000 DH (70 500 euros).

«Les primes de participation sont arrêtées en fonction du résultat obtenu par chaque sportif durant la phase de qualification et du type de qualification (mondiale ou continentale)», précise encore le Comité.

La prime de performance sera attribuée à tous les sportifs marocains classés entre la 4e et la 32e place de la compétition olympique, «à condition de remporter au moins un combat ou de passer un tour, à l’exception des disciplines sportives qui n’ont pas de phases éliminatoires».

D’autres avantages sont prévus pour les records du monde ou olympiques.

Une première pour les staffs

Et pour la première fois, les staffs techniques responsables de la préparation des sportifs qualifiés, et dont les noms figurent sur les conventions signées entre le CNOM et les fédérations sportives nationales, dans le cadre de ces Jeux olympiques, seront aussi concernés par ces récompenses. Celles-ci seront calculées «en fonction des montants attribués aux sportifs de chaque discipline».

Le CNOM fixe toutefois deux conditions pour y avoir droit : le respect du Code mondial antidopage et de la charte de bonne conduite signée par tous les participants.

Mohamed HADJI

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram