fbpx
French VERSION

Qualifs Afrobasket: Cabo Verde pour une qualif en poule E

Les éliminatoires de l’Afrobasket 2021 se jouent aussi à Alexandrie, en Egypte, où est logé le groupe E. Il réunit le pays hôte, le Maroc, l’Ouganda et Cabo Verde. Seule nation de cette poule absente de l’édition 2017 des championnats d’Afrique de basket, Cabo Verde est passé par une périlleuse phase préliminaire avec le rêve de bousculer l’ordre établi dans ce groupe. SNA vous fait découvrir les enjeux de cette poule E.

Le groupe E présente un plateau bien plus homogène que les autres, en cette première fenêtre des éliminatoires du prochain Afrobasket. Mais l’Égypte, hôte du tournoi, et le Maroc, demi-finaliste en 2017, semblent se détacher. Pourtant, la marge avec l’Ouganda et Cabo Verde est si infime que des surprises sont possibles.

Les Requins Bleus en rêvent, même si les pronostics d’avant tournoi leur sont défavorables. Ils espèrent retrouver la grand-messe du basket africain, 6 ans après Tunis 2015.

Égypte: l’avantage du terrain

Les Pharaons sont fin prêts pour cette première fenêtre des qualifications à l’Afrobasket 2021 prévu au Rwanda. L’Égypte, qui évolue à domicile, aura une double motivation: valider sa qualification mais aussi prendre sa revanche sur le Maroc. Les Lions de l'Atlas avaient battu les Pharaons (66-62) lors des championnats d’Afrique 2017 au Sénégal et en Tunisie.

Le staff technique, dirigé par Ahmed Marei, a pu travailler dans la sérénité durant ces dernières semaines. Grâce à une équipe avec une forte base locale. Même si l’expérience est toujours au rendez-vous dans cet effectif, pour permettre aux Pharaons de dominer logiquement l’Ouganda vendredi. Puis Cabo Verde samedi, avant ce qui ressemble à la finale du groupe, dimanche, contre le Maroc.

Maroc: dissiper l’orage

En eaux troubles et sans compétition depuis plus de deux ans, le basket marocain est au bord de l’implosion. Cette situation affecte les différentes sélections. L’équipe nationale masculine n’avait toujours pas de sélectionneur au moment où la liste des 16 présélectionnés était publiée.

Toutefois, Naoufal Elouariachi, qui dirigeait la sélection jusque-là, devra réussir à fédérer le groupe marqué pour aller chercher la qualif. Il devra cependant faire face au manque de compétition notoire de ses joueurs. Mais les Lions de l’Atlas ont bénéficié d’une préparation du 4 au 13 novembre dernier au centre national de basket de Rabat.

Cependant, outre le manque de rythme à craindre, le Maroc enregistre des absences notoires. Abdelhakim Zoutia, numéro un de l'attaque, Abderahim Najah ou encore Mustapha El Khalfi. Toutefois, des cadres comme le capitaine Soufiane Kourdou seront bel et bien de la partie. En plus du retour tant attendu en sélection de Abdelali Lahraihci. Le Maroc démarre son opération renaissance par Cabo Verde vendredi, puis l’Ouganda samedi, avant le choc face à l’hôte égyptien, dimanche.

Ouganda: poursuivre sur cette lancée

Elle est l’une des équipes qui font le moins parler d’elles. Pourtant, la sélection masculine d’Ouganda est l’une de celles qui travaillent le mieux. Une organisation des plus huilées et un basket local en nette progression. La FUBA a permis à sa sélection d’être présente en terre égyptienne depuis le 14 novembre, près de deux semaines avant le début du tournoi égyptien.

Résultat? Une équipe déjà acclimatée à l’environnement du pays et aux conditions de jeu. Les Silverbacks, surnom de l’équipe ougandaise, ont mis toutes les chances de leur côté pour prendre l’une des trois premières places de cette poule E. Parmi les 12 joueurs sélectionnés, 7 évoluent en première division locale dont 5 issus de City Oilers, meilleure équipe du championnat ougandais.

Le sélectionneur des Silverbacks a également fait appel à 5 joueurs expatriés: Emmanuel Mugenga (France), Ishmail Wainwright (États-Unis), Robinson Opong (Canada), Éric Rwawhire (Canada) et Deng Geu (Danemark). L’Ouganda va d’abord se frotter au pays hôte, l’Égypte, au Maroc ensuite, avant de terminer par ce match contre Cabo Verde qui vaudra le détour.

Cabo Verde: bousculer la hiérarchie

Seule équipe du groupe E absente de l'édition 2017 de l’Afrobasket, Cabo Verde a réussi à passer le périlleux Invitational Tournament d’octobre dernier.

Les Requins Bleus ont enregistré deux succès précieux contre le Soudan du Sud et le Tchad dans ces préliminaires à trois. Et ils sont toujours autant affamés!

Emmanuel Travaoda a donc décidé de reconduire l’essentiel du groupe présent le mois dernier à Yaoundé. La doublette offensive Sekouba Condé - Anderson Correia devrait emmener les insulaires avec en chef d’orchestre le meneur de Jairis CB (Espagne), Shane Da Rosa. Considérée comme l’équipe la moins forte du groupe, Cabo Verde sait qu’il a le potentiel d’enquiquiner l’Égypte, de faire jeu égal avec un Maroc moins souverain et de surprendre l’Ouganda.

Moustapha M. SADIO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

19:30Campeonato Cearense
Atletico-CE
0 - 0
11 
Crato
19:30Campeonato Cearense
Barbalha
0 - 0
Caucaia
19:30Campeonato Cearense
Icasa
0 - 0
Ferroviario
18:00Serie C - Group A
Alessandria
1 - 0
83 
Carrarese
19:30Campeonato Cearense
Pacajus
0 - 0
14 
Guarany

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram