RCA: le terrain de foot de Sagbado déserté

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Flash InfosFootballSport News Africa

RCA: le terrain de foot de Sagbado déserté

Très animé il y a encore quelques années grâce à sa sous ligue, ce terrain de la capitale centrafricaine Bangui, est pour le moment à l’abandon. C’est une conséquence de la crise sécuritaire dans le pays, accentuée par la pandémie de Covid-19. Une situation embarrassante pour les amoureux du ballon rond de la zone. Reportage.

Mercredi 24 juin, il est bientôt 17 heures. Le soleil amorce sa descente vers le fleuve Oubangui. Une dizaine de jeunes hommes jouent au foot sur ce vaste terrain de Sagbado. Le sol, en latérite, est rouge. Aucun signe qu’il s’agit d’une aire de jeu, n’eussent été les deux cages de foot. Des bécanes pétaradent en traversant le terrain vague. Ou alors, des femmes dépassent nonchalamment des hommes en train de discuter dans un coin du “stade”.

Il s’y ajoute une morosité peu commune en ces lieux. En effet, l’ambiance du terrain de Sagbado est d’habitude bruyante des ovations et cris de centaines de supporters. Ce silence nouveau rend nostalgiques les accoutumés. 

Terrain vague

Les habitants du Km5, le quartier musulman de la capitale, se souviennent encore des bons moments. Parmi ces jeunes, Nassour Almouzamine, Feissal Djader Karim et Steve Ngoli de Cattin. “Avant le Covid-19, la sous ligue était en mouvement. Mais après l’arrivée de cette pandémie, les gens se sont retirés, actuellement tout le monde se protège à cause de la maladie” disent-ils. 

L’impact est considérable sur le mode de vie des jeunes et habitants de Sagbado et ses environs. “C’est notre lieu de loisir. Avant le coronavirus, nous étions libres de jouer. Mais maintenant, les choses ont changé. Avant quand tu arrivais ici, c’était plein de tous les cotés du terrain”.

Ces jeunes footballeurs et dirigeants de clubs dans la sous ligue centrafricaine ont un unique désir en moment. Ils souhaitent que la crise sanitaire liée au Covid-19 passe vite pour que Sagbado retrouve son bouillonnement.

Nous prions le bon dieu pour qu’il enlève cette maladie dans notre pays et nous allons revenir sur le terrain. Même Dieu a dit: “Protège toi et je te protégerais”. Si le taux de contamination diminue on pourra rejouer encore ensemble“.

Mauvais état général

Plusieurs stades de foot de Bangui et de l’intérieur du pays ne vibrent plus à cause de la pandémie. Les joueurs et autres fans évitent de programmer des matchs pour limiter la propagation du virus. Mais quelques récalcitrants continuent de se rendre par moment dans des temples des sports pour s’adonner à leurs activités.

Par ailleurs, la CAF a suspendu le stade Barthélémy Boganda, en mai dernier. Il ne peut plus accueillir de rencontres internationales jusqu’à nouvel ordre. La pelouse est en mauvais état, tout comme ses vestiaires. Pourtant, le stade inauguré en 2006, est le seul digne de ce nom en Centrafrique.

Edouardo GANDOMBI

Commentez ici

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com